Détente Jardin

Pour­quoi cer­taines che­nilles mangent-elles cer­taines plantes et pas d’autres ?

- Amphibian · Animals · Ecology · Gardening · Wildlife · Biology · Hobbies · Botany

Pa­trick Miou­lane : c’est une « co­évo­lu­tion », phé­no­mène qui, sur des mil­lé­naires, rap­proche deux es­pèces (ou plu­sieurs) pour des ef­fets bé­né­fiques ou an­ta­go­nistes, voire les deux. Les che­nilles se nour­rissent de la plante qui dé­ve­loppe des mé­ca­nismes de dé­fense. Seuls les pa­pillons qui ré­sistent à ces der­niers sur­vivent et cer­tains de leurs ca­rac­tères évo­luent. Au fi­nal, la plante de­vient toxique pour tous les pa­pillons, sauf l’es­pèce qui a ré­sis­té. On parle de « co­évo­lu­tion » car les deux or­ga­nismes (in­secte et plante) se sont mo­di­fiés pa­ral­lè­le­ment. C’est le cas pour la py­rale du buis dont la che­nille consomme des feuilles pour­tant toxiques (300 g peuvent tuer une vache).

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France