LA DIVINE À BELLE-ÎLE

Detours en France Hors-série - - Ouest -

En 1894, la grande tra­gé­dienne Sa­rah Bern­hardt (1844-1923) pose ses va­lises à Belle-île. Elle ac­quiert le for­tin mi­li­taire désaf­fec­té de Basse-hiot, l’amé­nage to­ta­le­ment et fait bâ­tir, juste à cô­té, une pre­mière villa, Les Cinq Par­ties du monde, puis une se­conde, Ly­siane. En 1909, elle achète le ma­noir de Pen­hoët (dé­truit en 1944). En 1922, ma­lade, elle se sé­pare de ses pro­prié­tés. De­puis 2008, Les Cinq Par­ties du monde est un es­pace mu­séo­gra­phique dé­dié à une Sa­rah Bern­hardt « en­voû­tée par les bons sor­ti­lèges bel­li­lois », ac­cueillant le sa­lon et la salle à man­ger de son an­cien for­tin re­cons­ti­tués à l’au­then­tique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.