LE MONT-SAINT-MI­CHEL

UNE MER­VEILLE PLUS PRÈS DU CIEL

Detours en France Hors-série - - Sommaire - TEXTE DE VINCENT NOYOUX

Perle de l’oc­ci­dent, chef-d’oeuvre d’in­gé­nio­si­té, d’ar­chi­tec­ture, d’au­dace, le Mont-saint-Mi­chel at­tire chaque an­née plus de trois mil­lions de pè­le­rins et tou­ristes du monde en­tier. Sur ces quatre ki­lo­mètres car­rés, l’his­toire et la lé­gende se re­joignent, le sa­cré et le pro­fane co­ha­bitent. Vi­site d’un joyau unique au monde, ins­crit au pa­tri­moine mon­dial de l’unes­co.

C’est une ma­rée d’un genre par­ti­cu­lier. Tout l’été et chaque week- end pro­lon­gé, des tou­ristes ve­nus du monde en­tier – plus de trois mil­lions par an – prennent d’as­saut ce pe­tit mor­ceau de gra­nit po­sé sur le sable. Pour res­sen­tir l’es­prit oni­rique des lieux, mieux vaut s’y rendre en basse sai­son. Mieux en­core, y pas­ser une nuit en com­pa­gnie des quelques di­zaines d’ha­bi­tants, dont des re­li­gieux des Fra­ter­ni­tés mo­nas­tiques de Jé­ru­sa­lem, qui oc­cupent ce joyau, fruit de plus de mille cinq cents an­nées d’his­toire. Cet îlot, ap­pe­lé à l’ori­gine « mont Tombe », fut in­ves­ti par des er­mites au vie siècle. Puis, en 708, Au­bert, évêque d’avranches, rap­por­ta d’ita­lie les re­liques de l’ar­change Mi­chel et éle­va un sanc­tuaire à sa gloire. Le mont de­vint un haut lieu de la spi­ri­tua­li­té ca­tho­lique.

Sur sa face Ouest, le Mont s’ex­pose à l’océan. Un point de vue su­perbe, à la sor­tie de l’ab­baye. Le ci­me­tière de l’église Saint­Pierre, clas­sé mo­nu­ment his­to­rique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.