LE PUY-EN-VELAY

AU NOM DE MA­RIE

Detours en France Hors-série - - Sommaire - TEXTE DE HUGUES DEROUARD

Clas­sée par l’unesco en 1998 au titre des Che­mins de SaintJacques, la ca­thé­drale Notre-dame de l’an­non­cia­tion a vu pas­ser en plus de dix siècles des mil­lions de pè­le­rins. Et l’aventure n’est pas fi­nie.

La lé­gende et l’his­toire. Elles s’ac­cordent as­sez bien, au Puy. L’une y re­lève les traces d’un très an­cien culte drui­dique. L’autre parle d’une large dalle (celle d’un dol­men ?) où, au ve siècle, une ma­trone en proie aux fièvres vint s’étendre, sur le con­seil de la Vierge. Gué­ri­son im­mé­diate. L’évêque ac­court, trouve sur place de la neige hors saison, un cerf dont les em­preintes des­sinent le plan d’un ora­toire, et des pi­quets qui fleu­rissent si­tôt plan­tés. C’est as­sez pour que l’église du puy Anis (le pi­ton vol­ca­nique sur le flanc du­quel est per­chée la ci­té) soit consa­crée à la Vierge. Vient le xe siècle : vers 950, l’évêque du Puy, Go­des­calc, est le pre­mier à se rendre à Com­pos­telle qui n’ac­cueille pas en­core de pè­le­ri­nage mais où l’on si­tue dé­jà le tom­beau de saint Jacques. Il en re­vient avec un très pré­cieux opus­cule qu’il a com­man­dé en che­min : la co­pie d’un trai­té ré­di­gé au viie siècle par Il­de­fonse de To­lède sur la vir­gi­ni­té de Ma­rie. Tous les éléments du for­mi­dable dé­ve­lop­pe­ment du Puy, au xiie siècle sur­tout, sont en place. No­treDame se­ra la tête de pont of­fi­cielle des che­mins de Saint-jacques de Com­pos­telle, et le pè­le­ri­nage ma­rial at­ti­re­ra au fil des siècles des mil­lions de fi­dèles. Dont bon nombre de rois et de papes. Saint Louis y vint en 1254 et of­frit au sanc­tuaire sa cé­lèbre Vierge noire, dont les ori­gines res­tent un mys­tère.

L’AF­FLUX DES PÈ­LE­RINS AU­RA DES CONSÉ­QUENCES MANIFESTES SUR L’AR­CHI­TEC­TURE DE LA CA­THÉ­DRALE : IL FAU­DRA VOIR TOU­JOURS PLUS GRAND, DÉBORDER DU ROCHER SUR LE­QUEL RE­POSE LE CHOEUR, REMBLAYER LA PENTE POUR AJOU­TER DEUX TRA­VÉES DE NEF…

Ce qui est cer­tain, c’est que cette sta­tuette de 72 cen­ti­mètres de haut fut brû­lée en juin 1794 par les ré­vo­lu­tion­naires ado­ra­teurs de l’être su­prême. De­puis, c’est une co­pie qui mène la pro­ces­sion du 15 août et trône en ma­jes­té sur le maître-au­tel, en­ve­lop­pée de ses man­teaux tri­an­gu­laires. L’af­flux de pè­le­rins au­ra des consé­quences manifestes sur l’ar­chi­tec­ture de la ca­thé­drale : il fau­dra voir tou­jours plus grand, déborder du rocher sur le­quel re­pose le choeur, remblayer la pente pour ajou­ter deux tra­vées de nef, puis bâ­tir har­di­ment les quatre sui­vantes au-des­sus du vide, sur d’énormes pi­lastres.

EN­TRER PAR LE NOM­BRIL, RES­SOR­TIR PAR LES OREILLES

Une telle dis­po­si­tion ne fa­ci­lite pas l’ac­cès, mais la so­lu­tion adop­tée a le mé­rite d’of­frir une in­ter­pré­ta­tion spi­ri­tuelle sur me­sure : le grand de­gré de quelque 134 marches – 17 mètres de dé­ni­ve­lé ! – dont la der­nière par­tie s’en­gouffre sous la nef pour dé­bou­cher en son centre*, est pré­sen­té dans les ser­mons mé­dié­vaux comme le moyen de « ren­trer dans le sein de sa mère (Ma­rie) et re­naître », pour pa­ra­phra­ser saint Jean. D’où la plai­san­te­rie : « on entre dans la ca­thé­drale par le nom­bril, on en res­sort par les oreilles ! » Quant à l’es­thé­tique peu ba­nale de la ca­thé­drale, cou­poles à la by­zan­tine, fa­çade et cloître mo­saï­qués de lave noire et de pierre blanche se­lon la mode mo­za­rabe, elle est due en par­tie aux croi­sades – l’évêque du Puy, Ad­hé­mar de Mon­teil ayant eu l’in­signe hon­neur, en 1095, de par­ti­ci­per comme lé­gat du Pape à la toute pre­mière – et en par­tie à « l’ef­fet Com­pos­telle ». †

Of­fice de tou­risme du Puy- en-velay, 2, place du Clau­zel, 43000 Le Puy- en-velay. 04 71 09 38 41. www.ot-le­puyen­ve­lay.fr/

Ci- des­sous, la nef de la ca­thé­drale du Puy. No­treDame est une étape des che­mins de Com­pos­telle, clas­sée au pa­tri­moine mon­dial de l'unesco. Ci- contre, dans la ca­thé­drale, la sta­tue de la fa­meuse Vierge noire, pla­cée au- des­sus de l'au­tel, au fond de l'ab­side.

La ca­thé­drale Notre Dame de l'an­non­cia­tion, xiie siècle, au Puy- en-velay (Haute- Loire).

La ca­thé­drale, en forme de croix la­tine, com­prend une nef à six tra­vées.

Gra­vure de pè­le­rins de Saint-jacques de Com­pos­telle en pro­ces­sion, par Mi­chael Wol­ge­mut, 1491.

* Obs­trué à la fin du xviii e siècle, le pas­sage sou­ter­rain a été re­mis en ser­vice en 1998.

Che­min de croix en pro­ces­sion avec la confré­rie des pé­ni­tents blancs jus­qu'à la ca­thé­drale Notre-dame de l'an­non­cia­tion, organisé chaque an­née le ven­dre­di après- mi­di de la semaine pas­cale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.