LES FRANCS-MA­ÇONS SONT LES DESCENDANTS DES BÂTISSEURS

Detours en France Hors-série - - Le Monde Secret Des Cathédrales -

Nombre de francs- ma­çons se pré­sentent comme les hé­ri­tiers des bâtisseurs de ca­thé­drales. Une idée que ren­force en­core le vo­ca­bu­laire em­ployé – loge, ap­pren­ti, maître… – et les ob­jets sym­bo­liques – truelle, équerre et com­pas… « C’est une créa­tion de la fin du xviiie siècle, se­lon Alain Erlande- Bran­den­burg. Les francs-ma­çons n’ont pas d’ori­gine aus­si an­cienne et ils se sont cher­ché des an­cêtres, avant tout pour ap­puyer leurs idées, sym­bo­liques, sur quelque chose de concret. Nom­breux sont ceux qui ont es­sayé de se trou­ver des an­cêtres par­mi les bâtisseurs de ca­thé­drales. Par exemple, ceux qui portent un nom cé­lèbre, tel de Bon­neuil, et qui, par la gé­néa­lo­gie, se re­ven­diquent leurs descendants. C’est sou­vent fic­tif. Le mythe peut être créé fa­ci­le­ment. »

Dé­tails éclai­rés dessculp­tures du por­tail nord de la ca­thé­drale de Chartres (Eure- etLoir) pen­dant le festival Chartres en lu­mières.

Dé­tail d’un vi­trail de la Grande Loge unie d’an­gle­terre.L’équerre re­pré­sente la ma­tière, la rec­ti­tudeet le res­pect des lois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.