La ca­thé­drale de Ne­vers De belles sur­prises en pers­pec­tive

Detours en France Hors-série - - Le Monde Secret Des Cathédrales - www.ne­vers-tou­risme.com

En Bour­gogne, à 2 heures de Pa­ris, la ca­thé­drale Saint-cyr-sainte-ju­litte do­mine fiè­re­ment la vieille ville, tel un phare dres­sé sur la col­line, où en contre­bas s’écoule la Loire. Tout à cô­té de la ca­thé­drale, trône le châ­teau ap­pe­lé le Pa­lais ducal (15ème siècle), qui fut construit bien après cette vieille dame aux 15 siècles d’his­toire (6ème- 21ème siècles). En en­trant dans la ca­thé­drale Saint-cyr-saint-ju­litte, dé­diée à 2 mar­tyrs ch­ré­tiens, la mère et le fils, ce qui sur­prend en pre­mier le vi­si­teur, après son nom, c’est le fait qu’on y entre par une pe­tite porte et non par un grand por­tail. Pour­quoi ? Tout est une ques­tion d’ar­chi­tec­ture et de ten­dance. En ef­fet, le choeur des pre­miers mo­nu­ments re­li­gieux était d’abord orien­té à l’ouest, et puis plus tard, ce fut à l’est. La ca­thé­drale de Ne­vers a cette par­ti­cu­la­ri­té d’avoir 2 choeurs, un ro­man et un go­thique. Les styles ro­man et go­thique se dis­tinguent de l’ex­té­rieur avec les moel­lons d’une part, et les pierres de taille, d’autre part.

Une fois en­tré à l’in­té­rieur, si le so­leil est là, le vi­si­teur as­sis­te­ra au ni­veau du tran­sept ro­man, aux pre­miers jeux de lu­mières plu­tôt dis­crets, avant l’ex­plo­sion de lu­mières mul­ti­co­lores dans le choeur go­thique. S’il se re­tourne, une ma­gni­fique fresque du Ch­rist en Gloire re­couvre la voûte du choeur ro­man. Lo­gée tout en des­sous, la crypte ro­mane abrite une re­mar­quable mise au tom­beau du 15ème siècle.

Un der­nier regard vers la nef, où une par­ti­cu­la­ri­té no­table se ré­vèle au ni­veau du tri­fo­rium, avec la pré­sence de pe­tites sculp­tures au pied des co­lonnes, re­pré­sen­tant tous les per­son­nages de la so­cié­té mé­dié­vale. Le che­mi­ne­ment vers la lu­mière peut en­fin commencer.

La ca­thé­drale Saint-cyr-sainte-ju­litte dé­tient un re­cord, celui de bé­né­fi­cier du plus grand em­pla­ce­ment de vi­traux contem­po­rains en Eu­rope, avec une superficie de 1052 m2 pour 130 baies. Le bom­bar­de­ment du 16 juillet 1944 lui a va­lu d’être dé­truite en grande par­tie au ni­veau du choeur go­thique. La ca­thé­drale est alors cou­pée en deux. Après la re­cons­truc­tion de l’édi­fice jus­qu’au mi­lieu des an­nées 60, la ques­tion des vi­traux est évo­quée. Un chan­tier ti­ta­nesque dé­mar­re­ra dans les an­nées 80 pour une du­rée de 30 ans. Pour ce faire, cinq ar­tistes d’ho­ri­zons dif­fé­rents Raoul Ubac, Gott­fried Ho­neg­ger, Jean-michel Al­be­ro­la, François Rouan et Claude Vial­lat vont in­ter­pré­ter à tra­vers les ver­rières, ce que leur inspire la ca­thé­drale de Ne­vers, la re­li­gion et la spi­ri­tua­li­té. Ce tra­vail ar­tis­tique se­ra réa­li­sé avec la col­la­bo­ra­tion de maîtres-verriers de re­nom­mée in­ter­na­tio­nale : Jean Mau­ret, Be­noît Marq, Charles Marq, Pierre De­fert, Ber­nard Dhon­neur et Do­mi­nique Du­che­min. Des vi­sites gui­dées me­nées par Jean-michel Dru­geon de l’as­so­cia­tion Re­gards sur la Ca­thé­drale, et les guides confé­ren­ciers du ser­vice ani­ma­tion du pa­tri­moine, Ville de Ne­vers, per­mettent de com­prendre l’uni­vers de chaque ar­tiste et l’in­ter­pré­ta­tion don­née. Ils vous em­mè­ne­ront aus­si dans des en­droits se­crets de la ca­thé­drale, tel le bap­tis­tère du 6ème siècle si­tué 4 mètres en des­sous du sol ac­tuel de la ca­thé­drale, ou bien ils vous fe­ront grim­per tout en haut de la tour Bo­hier, d’une hau­teur de 52 mètres, après avoir gra­vi 285 marches. Pour en sa­voir plus sur les vi­sites gui­dées de la ca­thé­drale, l’of­fice de Tou­risme de Ne­vers et sa ré­gion vous ré­pond au 03 86 68 46 00, ou par email contact@ne­vers-tou­risme.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.