LE MAR­SEILLE DES MAR­SEILLAIS

Detours en France - - La Une -

« Quel Amour! » Tel va être le cri de ral­lie­ment dès le 14 fé­vrier 2018 pour fê­ter l’an­née cultu­relle Mar­seille Pro­vence (MP2018),

cinq ans après MP2013, an­née où la ville a re­çu le titre de Ca­pi­tale eu­ro­péenne de la cul­ture. Pour Ma­cha Ma­keïeff, di­rec­trice de La Criée, Théâtre na­tio­nal de Mar­seille, « il y a une ur­gence à par­ler d’amour au­jourd’hui et à in­ven­ter de si belles choses en­semble qu’elles se­ront ai­mées ». Et Jean-claude Iz­zo, l’un de ses grands poètes, de ra­jou­ter : « Ai­mer, c’était sans doute se mon­trer nu à l’autre. Nu dans sa force, et nu dans sa fra­gi­li­té. Vrai. Qu’estce qui me fai­sait peur dans l’amour? Sa vé­ri­té? La vé­ri­té ».

La vé­ri­té? In­utile de ten­ter de la cer­ner dans les dé­cors en car­ton-pâte d’un fa­meux soap ope­ra.

Vaï voir, oh! Bonne mère!, du cô­té de ses mo­nu­ments, qui, dans ses « 111 quar­tiers », se font dis­crets dans les plis et re­plis des places, ruelles, pla­gettes et criques qui mordent la frange lit­to­rale? Le Vieux-port avec son « fer­ry-boîte » et son mar­ché au pois­son se­rait-il si at­ta­chant sans les ter­rasses de bis­trots où les vo­lutes de l’ani­sette se mêlent au mis­tral et à la clar­té sa­line du port. Tous les su­jets de conver­sa­tion y passent. Du Pa­gnol, dites-vous? Et alors! Der­rière le comp­toir, Fan­ny n’a rien d’une ca­gole, plu­tôt d’une hé­roïne de tra­gé­die grecque. Et le choeur, lui, bat la cha­made pour quelques ma­rins hap­pés non par la li­ber­té des mers, mais plus pro­saï­que­ment par le jeu de cartes…

Pa­gno­lade? Dif­fi­cile d’y échap­per, mais de­puis quand la mo­der­ni­té em­pêche-t-elle de faire des clins d’oeil aux tra­di­tions,

aus­si en­ta­chées d’em­poi­son­nants cli­chés soient-elles? Une tra­ver­sée de l’anse du Vieux-port à bord de la na­vette et le fort Saint-jean, droit de­vant. Lais­sez à votre dextre le Pa­nier et sa mon­tée des Ac­coules. Gen­tri­fi­ca­tion ai­dant, on ne s’y apos­trophe plus guère et le linge pa­ra­dant aux fe­nêtres n’at­tire plus que des in­ter­dic­tions. C’est Louis Brau­quier (et sa pro­me­nade), le poète mar­seillais, qui vous dé­pose, via une nou­velle pas­se­relle, au pied du Mu­cem et de la Vil­la Mé­di­ter­ra­née, les Docks… la ville contem­po­raine sor­tie des car­tons du très au­da­cieux pro­jet ur­bain et ar­chi­tec­tu­ral Eu­ro­mé­di­ter­ra­née.

La vé­ri­té de Mar­seille? Ce sont les Mar­seillais! Ceux qui l’ha­bitent.

Une ville faite d’in­di­vi­dus plus que d’édi­fices, de­puis Mas­sa­lia fon­dée par Pro­tis le Grec de Pho­cée, Mas­si­lia la ro­maine, puis Mar­seille. La « porte de l’orient » est « une Ba­bel de toutes les na­tions, où l’on voit des che­veux blonds, ras, de grandes barbes noires, la peau blanche rayée de veines bleues, le teint oli­vâtre de l’asie, des yeux bleus, des re­gards noirs, tous les cos­tumes, la veste, le man­teau, le drap, la toile, la col­le­rette ra­bat­tue des An­glais… », écri­vait Gus­tave Flau­bert.

DO­MI­NIQUE RO­GER Abon­nez-vous à Dé­tours en France sur: www.boutique.de­tour­sen­france.com, c’est ra­pide, simple et sé­cu­ri­sé… Plus d’in­fos sur: www.de­tour­sen­france.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.