LE GOÛT DU TER­ROIR : L’OI­GNON DE ROS­COFF

Detours en France - - Bretagne -

C’est en Bre­tagne que l’oi­gnon ro­sé prend ra­cine : en 1647, frère Cy­ril fait pous­ser, dans le po­ta­ger de son mo­nas­tère ros­co­vite, les se­mences rap­por­tées du Por­tu­gal. L’ac­ti­vi­té de Ros­coff est alors liée aux ex­por­ta­tions ma­ri­times de sel pro­ve­nant du sud­bre­tagne et de lin tis­sé dans le Léon. L’oi­gnon est vite es­sen­tiel aux ma­rins: comme il est riche en vi­ta­mine C et en an­ti­oxy­dants, sa consom­ma­tion les pro­tège du scor­but lors de longues na­vi­ga­tions. Avant de de­ve­nir une source de re­ve­nus non né­gli­geable.

Tex­ture cro­quante et ju­teuse, arômes com­plexes, goût sucré et peu pi­quant : l’oi­gnon de Ros­coff a tout bon. L’ar­ri­vée des voi­tures d’oi­gnons dans le port de Ros­coff; carte pos­tale da­tant du dé­but du xxe siècle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.