RO­LAND JOUR­DAIN

LE NA­VI­GA­TEUR EN­GA­GÉ

Detours en France - - Grand Angle -

Cer­taines pas­sions sont in­étan­chables. Deux vic­toires sur la Route du Rhum, deux par­ti­ci­pa­tions au Ven­dée Globe… Ce pal­ma­rès, Ro­land Jour­dain ne s’en contente pas. En 2007, le Fi­nis­té­rien crée à Con­car­neau la so­cié­té Kaï­ros, une écu­rie de courses au large. Son amour pour les océans et pour la pla­nète le pousse à ajou­ter, en 2012, une branche à son en­tre­prise: un bu­reau d’études et de réa­li­sa­tion en bio­ma­té­riaux. L’an­née sui­vante, il lance Ex­plore, un fonds de do­ta­tion pour les idées in­no­vantes au ser­vice de la pla­nète.

« La pla­nète est comme un ba­teau, dont les res­sources se­raient dans les cales. Nous sa­vons que nous n’avons pas plus de res­sources que ce que les cales peuvent ac­cueillir. Avec un équi­page de plus en plus nom­breux, nous al­lons droit dans le mur si nous n’in­no­vons pas. C’est à ça que servent le bu­reau d’études de Kaï­ros et Ex­plore. En Bre­tagne, nous avons un la­bo­ra­toire in­croyable, avec un éco­sys­tème très riche, tant en mer que sur terre. Nous sommes en train de dé­cou­vrir le po­ten­tiel des mi­croalgues pour faire du bio-plas­tique. Le lin et le chanvre, qui poussent très bien dans la ré­gion, sont aus­si au coeur des en­jeux en bio­ma­té­riaux. »

« La pla­nète est comme un ba­teau, dont les res­sources se­raient dans les cales. Nous sa­vons que nous n’avons pas plus de res­sources que ce que les cales peuvent ac­cueillir. »

Cette com­plé­men­ta­ri­té entre terre et mer se re­trouve chez Ro­land Jour­dain lui-même : « Je suis une aber­ra­tion chro­mo­so­mique. Dans la fa­mille Jour­dain, on est plu­tôt des ter­riens. » Même s’il a eu en­vie très tôt de voir ce qu’il y avait au-de­là de la ligne d’ho­ri­zon, « Bi­lou » est tou­jours res­té at­ta­ché à sa terre na­tale, n’a ja­mais vé­cu ailleurs: « J’ai be­soin de ma Bre­tagne vis­cé­ra­le­ment. J’ai be­soin de ses sai­sons, de son mé­lange de vert, de bleu, de gris. Ici, on ap­pelle ce mé­lange de cou­leurs, le glase. » Ori­gi­naire de Quim­per, il vit dé­sor­mais dans le Pays bi­gou­den, « près d’un ruis­seau où je peux pê­cher la truite. Le mo­teur de ma car­rière nau­tique, plus que le goût de la com­pé­ti­tion, ce­la a tou­jours été les grands es­paces et l’environnement. » Une mo­ti­va­tion ma­ni­fes­te­ment in­tacte au­jourd’hui.

Kaï­ros si­gni­fie « le bon mo­ment » en grec. C’est aus­si un clin d’oeil à la Bre­tagne: l’un des quar­tiers de Con­car­neau s’ap­pelle Ke­rose. Entre elles, les équipes s’amusent à ap­pe­ler la so­cié­té Kêr ose, « la mai­son où l’on ose ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.