ES­CA­PADE SUR L’ÎLE AUX MOINES

Detours en France - - À Partir De Rennes -

De­puis le conti­nent, l’île aux Moines vous tend les bras. Il suf­fit, pour s’y rendre de quelques mi­nutes en bac de­puis Port-blanc, à Ba­den. Autre mi­racle : dès le dé­bar­ca­dère, on se sent dé­jà loin de tout. La rai­son ? Il y a peu de voi­tures, d’où le si­lence… Cette terre est un jar­din, où cha­cun vit sa vie dans une in­ti­mi­té abri­tée par les haies et les bos­quets. Il en ré­sulte un en­cou­ra­ge­ment à la dis­cré­tion… Dans ses plus grandes di­men­sions, elle at­teint 7 km sur 3,5. Mieux vaut la par­cou­rir à vé­lo; il y en a à louer près de l’em­bar­ca­dère. Quatre iti­né­raires sont ba­li­sés en vert, jaune, rouge et bleu : ils fi­gurent sur les plans four­nis par le loueur de cycles. Pour voir les plus beaux sites, faites comme nous. Sui­vez la route qui longe l’anse où se fait le dé­bar­que­ment, puis

mon­tez au vil­lage. En pre­nant sur la gauche, vous pas­sez de­vant la mai­rie. Con­ti­nuez dans cette rue qui file vers la pointe Nord de l’île. Vous ar­ri­vez à la pointe du Trec’h, en face de la pointe d’ar­ra­don. Vous au­rez sous les yeux l’un des plus beaux pa­no­ra­mas sur le golfe avec, sur la gauche, l’île d’irus, en re­trait l’anse du Lé­rio et Port-blanc. Re­ve­nez par la même route. En sui­vant le ba­li­sage jaune, tour­nez à gauche et des­cen­dez à la plage de Port-mi­quel. Au bourg, pre­nez la route qui part face à l’église et al­lez tout droit, en sui­vant un ba­li­sage bleu. Vous at­tein­drez la pointe de Nioul, ex­tré­mi­té Sud de l’île. Le che­min est jon­ché de mé­ga­lithes. Le plus in­té­res­sant, en réa­li­té, est par­tout. Dans ces bois, par exemple: L’un s’ap­pelle Amour, l’autre Sou­pirs. Et le troi­sième? Re­grets, bien sûr…

LE GUIP, CHAN­TIER EN POUPE Peu avant d’ar­ri­ver à la pointe Sud de l’île aux Moines, vous al­lez pas­ser par un chan­tier naval ins­tal­lé au bord d’une anse creuse et ar­ron­die, Le Guip. C’est un haut lieu des vieux grée­ments. Le Chan­tier du Guip a le vent en poupe de­puis les an­nées 1980, de­puis qu’il a re­cons­truit le pre­mier ba­teau du pa­tri­moine, le Ni­co­las-be­noit, un sinago, jus­te­ment. Yann Mauf­fret et Paul Bon­nel ont ac­quis une telle réputation que, lorsque les grands ports bre­tons ont vou­lu des ré­pliques de ba­teaux tra­di­tion­nels, ils ont re­çu d’im­por­tantes com­mandes: le lougre Co­ren­tin (pour Quim­per) et la goé­lette La Re­cou­vrance (Brest). De­puis, le chan­tier a ou­vert deux autres sites, à Brest et à Lo­rient… Après être re­mon­té de l’anse du Guip, pre­nez à gauche pour at­teindre la pointe Sud de l’île, très boi­sée. En­suite, re­mon­tez en di­rec­tion du bourg. Peu après le lieu-dit Ker­no, vous pas­se­rez à cô­té de la plage du Go­ret. Bien que plai­sante, elle n’est pas aus­si belle que celle du Lé­rio, avec ses co­quettes ca­bines de bains peintes. Elle est si­tuée à deux pas de l’em­bar­ca­dère: l’en­droit idéal pour at­tendre le ba­teau de re­tour.

Vue aé­rienne de l’île aux Moines. Les liai­sons avec le conti­nent sont as­su­rées toute l’an­née, à chaque de­mi-heure, de 7h à 19h30 (22h en sai­son). La tra­ver­sée ne dure que 5 mi­nutes.

La pointe de Tou­lin­dac. Sur sa plus étroite lar­geur, l’île aux Moines ne dé­passe pas les 500 m.

Sur l’île aux Moines. Ve­nelles et pe­tites maisons de pê­cheurs (pho­to de gauche) donnent à Port-mi­quel des al­lures de Mé­di­ter­ra­née. Do­mi­nant l’en­droit, la tour car­rée de l’église Saint-mi­chel (à droite), sans flèche mais avec ca­dran, date de 1825.

Le Lé­rio, à l’ex­tré­mi­té Nord-ouest de l’île aux Moines, à proxi­mi­té du dé­bar­ca­dère, ac­cueille en pri­meur les na­vi­ga­teurs ef­fec­tuant le tour du golfe du Mor­bi­han.

La Grande Plage de l’île aux Moines, re­haus­sé des ca­bines de bains co­lo­rées et de belles vil­las.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.