VIC­TOR SEGALEN, MORT AU MI­LIEU DU CHAOS

Detours en France - - À Partir De Brest -

Mé­de­cin, ex­plo­ra­teur, poète et ro­man­cier (Stèles, Les Im­mé­mo­riaux, Re­né Leys…), Vic­tor Segalen (1878-1919) est un fin connais­seur de la Po­ly­né­sie et de la Chine. Il y a me­né plu­sieurs ex­pé­di­tions et en a rap­por­té une ad­dic­tion à l'opium. En mai 1919, sur­me­né par son tra­vail à l'hô­pi­tal mi­li­taire de Brest, il se re­pose au Grand Hô­tel d'an­gle­terre de Huel­goat. Très af­fai­bli et en proie à la neu­ras­thé­nie, il a cou­tume de mar­cher, seul, au coeur de la fo­rêt et de ses chaos. Jus­qu'à ce mau­dit 23 mai 1919, où il est trou­vé mort au pied d'un arbre, « sur le ma­me­lon es­car­pé qui sur­plombe le gouffre », pré­cise son bio­graphe Jean-luc Coa­ta­lem (Mes pas vont ailleurs, Stock). Segalen s'est vi­dé de son sang après une chute. Une branche époin­tée lui a sec­tion­né l'ar­tère ti­biale. Lui, le mé­de­cin, n'a pas su se faire un gar­rot? Est-ce un ac­ci­dent? Un sui­cide? Les condi­tions du dé­cès n'ont ja­mais été éta­blies. À son flanc, un exem­plaire d'ham­let, de Shakes­peare. « L'es­sen­tiel, c'est d'être prêt », di­sait le prince du Da­ne­mark…

/ Juin 2018 /

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.