OLI­VIER PASQUET

LES CLÉS DU PA­LAIS

Detours en France - - Grand Angle -

« Je me sou­viens de ma pre­mière sai­son. Il fal­lait mon­ter les jour­naux à la suite 116. Je frappe. J’entre. Un homme as­sis dans un grand fau­teuil face à la mer se tourne vers moi: c’était Zor­ba le Grec! » As­sis­tant chef concierge à l’hô­tel du Pa­lais, éta­bli au­tour de l’an­cienne de­meure fas­tueuse de Na­po­léon III et d’eu­gé­nie de Mon­ti­jo, Oli­vier Pasquet brasse ce type d’anec­dotes à la pelle. Outre Anthony Quinn, y voi­sinent Phi­lippe Djian et Ivry Git­lis. Il y a éga­le­ment l’ani­ma­teur Jacques Mar­tin qui, ma­lade, a pas­sé là le der­nier temps de sa vie, veillé par deux in­fir­mières.

Ja­mais Oli­vier Pasquet n’au­rait ima­gi­né en­trer dans ce pa­lace : « Quand j’étais pe­tit, je li­sais dans la presse lo­cale: Ti­na Tur­ner est des­cen­due au Pa­lais. Je me de­man­dais bien ce qu’était ce Pa­lais ! » Après un BTS de tou­risme, sept an­nées d’un job étu­diant un peu par­ti­cu­lier – sau­ve­teur sur la plage des Ca­va­liers – puis une pre­mière sai­son à Cour­che­vel, il pos­tule un peu par ha­sard et est en­ga­gé en tant que « chas­seur-voi­tu­rier-ba­ga­giste ». Il connaît tout de Biar­ritz: le quar­tier Saint-charles avec ses re­pas dans la rue, les cram­pottes ou ca­banes de pê­cheurs, les fêtes de Bi­bi Beau­ri­vage, l’his­toire des Ours blancs, un club de na­geurs qui se baignent par tous les temps… Ce­la ne l’em­pêche pas d’in­ci­ter les clients à par­tir ex­plo­rer l’in­té­rieur des terres.

Et à force de vivre face à l’ho­ri­zon, Oli­vier Pasquet a dé­ve­lop­pé une poé­sie océanique : « J’aime le Biar­ritz d’ar­riè­re­sai­son, les lu­mières d’oc­tobre avec leurs brumes du ma­tin, les ciels rouge feu, les jours d’orage avec une grosse mer… »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.