Detours en France

LA MAISON DE LA VACHE QUI RIT

-

Il y a cent ans exactement, en 1921, Léon Bel lançait la production de la désormais célèbre Vache qui rit. Rue Richebourg, à 1 kilomètre de l’actuelle usine de production, sur le site même où est née la marque, un musée moderne et didactique retrace l’histoire de la drôle de vache rouge hilare, dessinée par Benjamin Rabier. On y apprend notamment que la technique du fromage fondu vient de Suisse et que 2000 portions de Vache qui rit sont fabriquées dans le monde toutes les dix secondes. Si la vache jurassienn­e est mondialeme­nt connue (elle est vendue dans environ 130 pays), c’est grâce à un marketing malin et efficace, très en avance sur son temps: posters, présentoir­s, plaques émaillées, buvards, spots télévisés… Le musée permet de mieux comprendre le succès de la marque, et même de connaître sa recette. lamaisonde­lavachequi­rit.com

à ses futurs voyages: la Polynésie (Bora Bora), l’arctique… Son antre est tapissé de cartes punaisées aux murs. Pour s’aguerrir, l’enfant grimpe sans relâche la côte jusqu’au village voisin de Montaigu, le sac rempli de cailloux. L’aventure commence au fond du jardin « enchevêtré de ronces, de buissons sauvages, d’orties dans les coins, de mauvaises herbes », comme il l’écrira dans son livre de souvenirs, La Mansarde. La grande demeure bourgeoise (« un monument de mauvais goût prétentieu­x », jugera-t-il plus tard) est toujours visible depuis la rue Charles-nodier. Le festival

Les Rendez-vous de l’aventure rend hommage à Paul-émile Victor en faisant vivre son legs le plus précieux: l’indéfectib­le esprit d’aventure.

 ?? ??

Newspapers in French

Newspapers from France