ana­lyse

Diplomatie - - Points Chauds -

Par Jean Mar­cou, pro­fes­seur à Sciences Po Gre­noble, di­rec­teur du Mas­ter Mé­di­ter­ra­née-Moyen-Orient (MMO).

Pho­to ci-des­sus :

Le 13 mars 2017, une im­mense pho­to du pré­sident Re­cep Tayyip Er­do­gan est af­fi­chée dans une rue d’Is­tan­bul, à quelques se­maines du ré­fé­ren­dum sur une ré­forme consti­tu­tion­nelle des­ti­née à ren­for­cer les pou­voirs pré­si­den­tiels. Le « oui » au ré­fé­ren­dum du 16 avril 2017 a ou­vert la voie à la mise en place d’un ré­gime pré­si­den­tiel très fa­vo­rable au pré­sident Er­do­gan. Il lui per­met no­tam­ment de bri­guer des man­dats pré­si­den­tiels jus­qu’en 2029, d’ob­te­nir la main­mise sur les pou­voirs lé­gis­la­tif et ju­di­ciaire et de gou­ver­ner par dé­crets. (© Shut­ter­stock/ Or­lok)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.