Pen­ser l’An­thro­po­cène

Ré­mi Beau et Ca­the­rine Lar­rère (dir.), Pa­ris, Presses de Sciences Po, coll. « Aca­dé­mique », mars 2018, 554 p.

Diplomatie - - Lectures -

L’An­thro­po­cène a fait une en­trée to­ni­truante dans la pen­sée contem­po­raine. Mais que l’on isole l’hu­ma­ni­té en tant qu’ac­teur unique ou que l’on pointe le rôle ré­cent de la ré­vo­lu­tion in­dus­trielle, c’est tou­jours une vi­sion oc­ci­den­tale que l’on adopte pour dé­crire le bas­cu­le­ment an­non­cé, au risque de te­nir à l’écart le reste du monde, hu­main et non hu­main. Is­su d’un col­loque or­ga­ni­sé par Phi­lippe Des­co­la et Ca­the­rine Lar­rère au Col­lège de France, à l’ini­tia­tive de la Fon­da­tion de l’éco­lo­gie po­li­tique, cet ou­vrage réunit les contri­bu­tions de cher­cheurs d’ho­ri­zons mul­tiples sur un su­jet qui, par dé­fi­ni­tion, tra­verse toutes les dis­ci­plines. Sans né­gli­ger les contro­verses entre géo­logues, il pri­vi­lé­gie le point de vue des peuples sur un chan­ge­ment qu’ils su­bissent et que l’on nomme à leur place, tout en te­nant compte de la di­men­sion so­ciale, gen­rée et in­éga­li­taire de la ques­tion cli­ma­tique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.