L’an­née 2018 ver­ra-t-elle la créa­tion d’un « Grand Jé­ru­sa­lem »?

Diplomatie - - Sommaire -

En oc­tobre 2017, le vote d’un pro­jet de loi sur « Jé­ru­sa­lem et ses sa­tel­lites », qui pré­voyait no­tam­ment l’an­nexion à l’ac­tuelle mu­ni­ci­pa­li­té de plu­sieurs co­lo­nies ou blocs de co­lo­nies is­raé­liennes si­tuées en ter­ri­toire pa­les­ti­nien et re­grou­pant près de 150 000 per­sonnes : Gi­vat Ze’ev (au nord) ; Bei­tar Il­lit, Efrat, bloc d’Et­zion (au sud) ; et Ma’ale Adou­mim (à l’est), cou­pant de fait la Cis­jor­da­nie en deux, a été re­pous­sé. Si sa va­li­da­tion par la Knes­set était as­su­rée, le mo­ment avait fi­na­le­ment été ju­gé in­op­por­tun, alors que les conseillers de Do­nald Trump me­naient des né­go­cia­tions dans la ré­gion en vue d’éla­bo­rer le plan de paix is­raé­lo-pa­les­ti­nien maintes fois an­non­cé par le pré­sident amé­ri­cain.

De­puis lors, non seule­ment Do­nald Trump a re­con­nu Jé­ru­sa­lem comme ca­pi­tale de l’État d’Is­raël (lire l’ar­ticle p. 12), mais le Li­koud, par­ti de droite du Pre­mier mi­nistre, s’est pro­non­cé, le 31 dé­cembre 2017, en fa­veur de l’an­nexion de la Cis­jor­da­nie. Sur­tout, un autre texte, adop­té le 2 jan­vier 2018, ouvre la pos­si­bi­li­té d’une ex­clu­sion de Jé­ru­sa­lem de trois zones à ma­jo­ri­té pa­les­ti­nienne, dans l’est. Quant à l’an­nexion des co­lo­nies sus­men­tion­nées, elle est dé­jà, de fait, qua­si ef­fec­tive, le mur de sé­pa­ra­tion éri­gé par Is­raël les cou­pant de la Cis­jor­da­nie tan­dis qu’un en­semble d’in­fra­struc­tures les re­lie à Jé­ru­sa­lem. Si la loi est fi­na­le­ment vo­tée en cette an­née du soixante-dixième an­ni­ver­saire de la créa­tion de l’État d’Is­raël, elle ne fe­ra que va­li­der du point de vue ad­mi­nis­tra­tif et ju­ri­dique l’exis­tence d’un « Grand Jé­ru­sa­lem » à ma­jo­ri­té juive, pour­sui­vant la po­li­tique du « fait ac­com­pli » me­née par Is­raël de­puis 1948.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.