Notes

Diplomatie - - Points Chauds -

(1) C. Bou­quet, Géo­po­li­tique de la Côte d’Ivoire,

Pa­ris, Armand Co­lin, 205, 315 p.

(2) Au se­cond tour de l’élec­tion pré­si­den­tielle de 2010, Laurent Gbag­bo et Alas­sane Ouat­ta­ra s’es­timent tous deux vain­queurs et s’ap­puient sur les ré­sul­tats pro­non­cés par le Conseil cons­ti­tu­tion­nel et va­li­dés par plu­sieurs par­te­naires (Afrique du Sud, Chine, Rus­sie ou Li­ban) pour le pre­mier, et la Com­mis­sion élec­to­rale in­dé­pen­dante et la « com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale » pour le se­cond. S’en­suit un conflit po­li­ti­co-mi­li­taire qui au­rait fait plus de 3000 morts de fin no­vembre 2010 au 11 avril 2011, lorsque Gbag­bo est ar­rê­té à Abid­jan.

(3) C. Bou­quet et I. Kas­si-Djod­jo, « Les élec­tions lo­cales

2013 en Côte d’Ivoire : des mal­en­ten­dus sub­sistent sur l’exer­cice de la dé­mo­cra­tie », EchoGéo, 13 jan­vier 2014 (http://jour­nals.ope­ne­di­tion.org/echo­geo/13697).

(4) Xa­vier Au­ré­gan, Géo­po­li­tique de la Chine en Côte d’Ivoire, Pa­ris, Ri­ve­neuve Édi­tions, 2016, 386 p.

(5) Chas­seurs tra­di­tion­nels ori­gi­naires du Nord, ils ont sup­pléé les forces pro-Ouat­ta­ra du­rant la crise post-élec­to­rale mais n’ont ni re­çu de com­pen­sa­tions ju­gées sa­tis­fai­santes, ni eu la pos­si­bi­li­té d’in­té­grer l’ar­mée ivoi­rienne. Ils res­tent consé­quem­ment une source d’em­bar­ras pour le pou­voir et de ten­sion dans l’Ouest – et sub­si­diai­re­ment le Nord de la Côte d’Ivoire.

(6) Le cas de l’ex-Com­zone et dé­sor­mais lieu­te­nant-co­lo­nel Fo­fié

Mar­tin Koua­kou est à cet égard pré­oc­cu­pant, puis­qu’il dis­po­sait, en 2015, de plus de 60 tonnes de ma­té­riel mi­li­taire. Com­bien sont-ils dans ce cas en Côte d’Ivoire ? Cf. J. Hell­weg, « La chasse à l’in­sta­bi­li­té : Les do­zos, l’état et la ten­ta­tion de l’ex­tra­lé­ga­li­té en Côte d’Ivoire », Mi­gra­tions So­cié­té, vol. 144, n° 6, 2012, p. 163-182.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.