Pho­to ci-contre :

Diplomatie - - Conflits -

Le 26 sep­tembre 2016, le pré­sident co­lom­bien Juan Ma­nuel San­tos signe l’ac­cord de paix avec le com­man­dant en chef de la gué­rilla co­lom­bien, Ro­dri­go Lon­do­no, après 52 ans de conflit ar­mé. Bien que plé­bis­ci­té par la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale ayant dé­ci­dé d’oc­troyer au pré­sident San­tos un sym­bo­lique prix No­bel de la Paix en 2016, il est loin de jouir du même cré­dit au­près de la po­pu­la­tion co­lom­bienne, qui de­meure pro­fon­dé­ment di­vi­sée au­tour de cette ques­tion. Le re­jet de la pre­mière mou­ture des ac­cords lors du ré­fé­ren­dum d’oc­tobre 2016, cen­sé leur confé­rer une cer­taine lé­gi­ti­mi­té po­pu­laire, a obli­gé le gou­ver­ne­ment à re­ve­nir à la table de né­go­cia­tions afin de pro­po­ser une ver­sion fi­nale des ac­cords amen­dée, et sans pas­ser cette fois-ci par l’ap­pro­ba­tion po­pu­laire. (© Go­bier­no de Chile)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.