Notes

Diplomatie - - Points Chauds -

(1) La pro­chaine com­pé­ti­tion de l’Eu­ro­vi­sion dont la fi­nale au­ra lieu à Tel-Aviv le 18 mai 2019 fait dé­jà l’ob­jet de consignes de boy­cott. (2) Le Par­le­ment is­raé­lien compte 120 membres élus sur des listes na­tio­nales à la re­pré­sen­ta­tion pro­por­tion­nelle in­té­grale. Le seuil de re­pré­sen­ta­ti­vi­té a été re­le­vé à 3,25 %. Un par­ti doit donc faire élire un mi­ni­mum de 4 dé­pu­tés pour être re­pré­sen­té à la Knes­set. Dans sa for­ma­tion ac­tuelle, le Par­le­ment compte 10 groupes po­li­tiques : Li­koud (droite, par­ti de Bi­nya­min Ne­ta­nya­hou, 30 sièges) ; Kou­la­nou (centre-droit, 10 sièges), le Foyer juif (ex­trême-droite sio­niste-re­li­gieuse, 8 sièges), Is­raël Beï­te­nou (ex­trême-droite, proche des nou­veaux im­mi­grants rus­so­phones, 5 sièges de­puis le dé­part d’une élue de ce groupe), Shas (ul­tra-or­tho­doxes sé­fa­rades, 7 sièges), Yaa­dout ha Tho­ra (ul­tra-or­tho­doxes ash­ké­nazes, 6 sièges). L’op­po­si­tion est écla­tée entre le Camp sio­niste (Re­grou­pe­ment du Par­ti tra­vailliste et d’un pe­tit par­ti cen­triste, 24 sièges), Yesh Atid (centre, 11 sièges), Liste (arabe) uni­fiée (13 sièges), Me­retz (ex­trême gauche, 5 sièges).

(3) Sh­lo­mo Laya­ni, maire de Bat-Yam, a pur­gé une peine de 8 mois de pri­son. Il re­joint ain­si sur la liste ses col­lègues Shi­mon Gab­so (Na­za­reth), Tz­vi Bar (Ra­mat-Gan), Nis­sim Mal­ka (Ki­riat-Sh­mo­na), Ra­ha­mim Mel­loul (Re­ho­vot), etc. Ehoud Ol­mert, an­cien Pre­mier mi­nistre, a été em­pri­son­né pour plu­sieurs faits de cor­rup­tion in­ter­ve­nus pen­dant la pé­riode où il était maire de Jé­ru­sa­lem. Source : Jacques Ben­de­lac, « Cor­rup­tion en Is­raël : pour­quoi de nom­breux maires sont cor­rom­pus », Is­rael Val­ley, 11 sep­tembre 2016 (en fran­çais). Ces dé­boires ju­di­ciaires n’ont pas em­pê­ché plu­sieurs maires mis en cause d’être ré­élus le 30 oc­tobre 2018, telle My­riam Fier­berg à Ne­ta­nya. (4) https://fr.ti­me­so­fis­rael.com/18-mil­lion-dis­rae­liens-dont842-000-en­fants-sous-le-seuil-de-pau­vrete-rap­port/ (5) https://da­ta.oecd.org/fr/in­equa­li­ty/in­ega­li­tede; https://da­ta.oecd. org/fr/in­equa­li­ty/taux-de-pau­vrete.htm. (6) https://fr.ti­me­so­fis­rael.com/is­rael-pile-cest-la-star­tup(7) http://www.oecd.org/fr/eco/etudes/ISRAEL2018-OCDE-Etudes-Eco­no­miques-Syn­these.pdf

(8) Les prin­ci­pales for­tunes du pays sont dé­te­nues par Ro­man Abra­mo­vich (12,5 mil­liards de dol­lars – le pro­prié­taire du club de Chel­sea, en de­ve­nant is­raé­lien en 2018, a pris la tête du pe­lo­ton des grosses for­tunes du pays) ; Eyal Ofer (9,3 mil­liards, im­mo­bi­lier, trans­port ma­ri­time) ; Stef Wer­thei­mer (9 mil­liards, mé­tal­lur­gie) ;

Pa­trick Dra­hi (6,5 mil­liards – le pa­tron d’Al­tice dé­tient en Is­raël un groupe de té­lé­vi­sion et la chaîne I24News) ; Sha­ri Ari­son (5,5 mil­liards, banque, tou­risme – est en train de se re­ti­rer des af­faires) ; fa­mille Az­rie­li (5 mil­liards, centres com­mer­ciaux) ; Gil Sch­wed (4,2 mil­liards, cy­ber­sé­cu­ri­té) ; Itz­hak Tshu­va (4,1 mil­liards, éner­gie) ;

Haïm Sa­ban (3,5 mil­liards, té­lé­vi­sion) ; Ar­non Mil­chen (ci­né­ma,

3,5 mil­liards – il est aus­si le prin­ci­pal pro­ta­go­niste du dos­sier 1000 évo­qué plus haut). Source : https://fr.ti­me­so­fis­rael.com/eyal-ofe­ren-tete-de-la-liste-des-is­rae­liens-moins-riches-qua­bra­mo­vich/

(9) Do­ron Tsa­ba­ri, Ma­gash Ha­ke­sef, 2015.

(10) Son­dage Wal­la/Pa­nel Po­li­tics du 30 juillet 2018.

(11) Voir notre ar­ticle « Me­naces contre la dé­mo­cra­tie is­raé­lienne », Di­plo­ma­tie, no 81, juillet-août 2016.

(12) Guillaume Gen­dron, « Mah­moud Ab­bas, dé­ra­page an­ti­sé­mite et ver­rouillage po­li­tique », Li­bé­ra­tion, 2 mai 2018.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.