TAUX MAR­GI­NAL, TAUX MOYEN

Dossier Familial - - DOSSIER -

Le pre­mier est le taux d’im­po­si­tion qui, se­lon le ba­rème pro­gres­sif, s’ap­plique à la der­nière tranche de re­ve­nus – la plus éle­vée – at­teinte par le contri­buable, dite « tranche mar­gi­nale ». Se­lon le ni­veau de re­ve­nu, ce taux mar­gi­nal d’im­po­si­tion peut s’éle­ver à 14 %, 30 %, 41 % ou 45 %. Le taux moyen, lui, est un rap­port entre l’en­semble des re­ve­nus et l’im­pôt dû. Sauf à être non im­po­sable, le taux moyen est sys­té­ma­ti­que­ment moins éle­vé que le taux mar­gi­nal. Par exemple, un cé­li­ba­taire avec 25000 eu­ros de re­ve­nus im­po­sables, a un taux mar­gi­nal d’im­po­si­tion de 14 % (sur la tranche de re­ve­nus com­pris entre 9808 eu­ros et 25000 eu­ros). Son taux moyen, cal­cu­lé sur le re­ve­nu dé­cla­ré, s’élève à 7,66 %.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.