La JEF s’agran­dit

DSI - - VEILLES STRATÉGIQUES -

Le 28 juin, le se­cré­taire bri­tan­nique à la Dé­fense, Ga­vin William­son, a pro­cé­dé à la si­gna­ture de l’ac­cord fixant le cadre de la Joint Ex­pe­di­tio­na­ry Force (JEF). L’ini­tia­tive, lan­cée en 2012, vise à mettre en place une force mul­ti­na­tio­nale eu­ro­péenne – mais non liée à L’UE – avec le Royau­meu­ni en tant que na­tion-cadre, à la­quelle prennent part le Da­ne­mark, l’es­to­nie, la Fin­lande, la Let­to­nie, la Li­tua­nie, les Pays-bas, la Nor­vège et la Suède. L’ob­jec­tif ca­pa­ci­taire est de per­mettre le dé­ploie­ment de 10 000 sol­dats. Un pre­mier exer­cice la concer­nant avait dé­jà été me­né en mai, à Sa­lis­bu­ry Plain. Con­crè­te­ment, la mise en place de la force in­tègre le cadre ota­nien, se­lon la lo­gique des « na­tions­cadres », mais elle doit aus­si per­mettre l’en­ga­ge­ment de forces de ma­nière au­to­nome. Les der­nières an­nonces, qui in­cluent la Suède et la Fin­lande, montrent éga­le­ment que la po­si­tion des deux États scan­di­naves au re­gard de la coo­pé­ra­tion en Eu­rope tend à évo­luer.

À ce su­jet jus­te­ment, la coo­pé­ra­tion entre Hel­sin­ki et Stock­holm a été ren­for­cée, avec la si­gna­ture d’un ac­cord, le pre­mier du genre, le 9 juillet. Il per­met de fixer un cadre à la coo­pé­ra­tion entre les deux pays en temps de paix comme en temps de guerre, sans tou­te­fois consti­tuer un ac­cord de dé­fense mu­tuelle ou une al­liance. Le rap­pro­che­ment entre les deux pays est no­table de­puis 2014 et l’an­nexion de la Cri­mée par la Rus­sie. Ils par­tagent ain­si les mêmes in­quié­tudes sé­cu­ri­taires et ont à plu­sieurs re­prises in­di­qué avoir ac­cru leur coo­pé­ra­tion, en échan­geant no­tam­ment des in­for­ma­tions sur la si­tua­tion aé­rienne. En juillet, le chef d’état-ma­jor sué­dois pré­ci­sait quant à lui que des échanges de plans de dé­fense entre les deux pays avaient dé­jà eu lieu. À terme, la coo­pé­ra­tion est sans doute ap­pe­lée à se ren­for­cer, avec la conduite conjointe d’exer­cices.

Reste éga­le­ment à éva­luer les im­pli­ca­tions ca­pa­ci­taires de ces évo­lu­tions. La stra­té­gie des moyens des deux pays est ap­pe­lée à évo­luer dans les pro­chaines an­nées. À Hel­sin­ki, un ap­pel d’offres est ain­si tou­jours en cours pour 64 ap­pa­reils de com­bat des­ti­nés au rem­pla­ce­ment de ses Hor­net. À voir si la Suède est sus­cep­tible de pla­cer son Gri­pen E, sa­chant que c’est un mis­sile an­ti­na­vire is­raé­lien qu’hel­sin­ki a choi­si pour ses fu­tures cor­vettes et non pas l’en­gin sué­dois. De même, l’hy­po­thèse d’un re­trait du trai­té d’ot­ta­wa sur les armes an­ti­per­son­nel est éga­le­ment évo­quée par le mi­nistre de la Dé­fense. Par ailleurs, en Suède, les pro­jets se pour­suivent éga­le­ment : on a ain­si ap­pris que des dis­cus­sions avaient eu lieu en juin avec le Royaume-uni au­tour d’une coo­pé­ra­tion sur l’avia­tion de com­bat alors que Stock­holm cherche à lan­cer le dé­ve­lop­pe­ment de son Flyg­sys­tem 2020 de­puis le dé­but des an­nées 2010. À ce mo­ment, on ne sa­vait pas en­core que Londres al­lait pré­sen­ter le Tem­pest… À voir donc si la mise en place de la si­gna­ture de la JEF au­ra des in­ci­dences sur les re­la­tions aé­ro­nau­tiques entre les deux pays.

La coo­pé­ra­tion sé­cu­ri­taire en Eu­rope se ren­force, au de­meu­rant. Le Da­ne­mark, la Let­to­nie et l’es­to­nie ont in­di­qué avoir si­gné le 9 juillet un ac­cord por­tant sur l’éta­blis­se­ment de la Di­vi­sion mul­ti­na­tio­nale nord – en fait, une uni­té-cadre – à Ada­zi, en Let­to­nie. Elle se­ra char­gée de la pla­ni­fi­ca­tion opé­ra­tion­nelle ou d’exer­cices in­ter­ar­mées dans la ré­gion de la Bal­tique et se­ra pla­cée sous com­man­de­ment de L’OTAN. Elle se­ra en me­sure de com­man­der des uni­tés de la taille de la di­vi­sion.

Re­pré­sen­ta­tion d’ar­tiste de ce que pour­rait être le Flyg­sys­tem 2020. (© Saab)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.