DU RG-35 SUD-AFRI­CAIN AU JAIS ÉMIRIEN

DSI - - [RG-35/JAIS] SPÉCIFICATIONS - P. P.

Le Jais 4 × 4 est le fruit de 40 ans d’ex­pé­rience et pro­pose le par­fait équi­libre entre pro­tec­tion, mo­bi­li­té et em­port de charge in­terne. Consi­dé­ré à ce titre comme un des meilleurs de sa gé­né­ra­tion, il est par­fai­te­ment adap­té au com­bat mo­derne. La firme OMC, ab­sor­bée en 2004 par la branche su­da­fri­cai­ne­de­bae­sys­tems,bae­sys­tems Glo­bal Tac­ti­cal Sys­tems, com­mence dé­but 2008 sur ses fonds propres le dé­ve­lop­pe­ment­dum­ra­prg-35.cette firme n’en est pas à son coup d’es­sai et est même consi­dé­rée comme un pré­cur­seur et une ré­fé­rence sur cette gamme de vé­hi­cules. La ver­sion ini­tiale RG-35 6 × 6 est pré­sen­tée lors du sa­lon DSEI à Londres en 2009. Elle est sui­vie en 2011 par la ver­sion RG-35 4 × 4 RPU (Re­con­nais­sance Pa­trol Uti­li­ty) qui fait très bonne im­pres­sion. À cette époque, dans le cadre de leur pro­jet de mo­der­ni­sa­tion « Se­pu­la », les forces sud-afri­caines sont à la re­cherche d’un MRAP en rem­pla­ce­ment de leurs Cass­pir et Mam­ba,dé­jà­pro­duits­pa­romc­dansles an­nées 1970. De plus, cer­taines sources ré­vèlent que des contacts ont été pris avec l’ar­mée bri­tan­nique. Dans les deux cas, au­cun contrat ne se­ra si­gné. Après cette pre­mière dé­con­ve­nue, le RG-35 4 × 4 entre en lice face à la concur­rence en 2012, dans la lutte pour l’ob­ten­tion du mar­ché ca­na­dien du vé­hi­cule de pa­trouille TAPV (Tac­ti­cal Ar­mou­red Pa­trol Ve­hicle). Mais il perd face au MSV (Mo­bile Sur­vi­vable Ve­hicle) de Tex­tron Sys­tems Ca­na­da.

Ce se­cond échec, mal­gré des qua­li­tés in­trin­sèques, fait que le RG-35 tarde à trou­ver pre­neur et est bien loin d’em­boî­ter le pas à ses pré­dé­ces­seurs, comme le RG-31, en ser­vice dans de très nom­breuses ar­mées, et le RG-32 qui équipe les ar­mées scan­di­naves. L’ho­ri­zon va sou­dai­ne­ment s’éclair­cir lorsque le 9 no­vembre 2015 un contrat de 63 mil­lions de dol­lars est si­gné avec les Émi­rats arabes unis. Il per­met de lan­cer la construc­tion de vé­hi­cules de pré­sé­rie en Afrique du Sud et le trans­fert de tech­no­lo­gie vers les EAU, où la pro­duc­tion doit se pour­suivre. Deux exem­plaires sont tes­tés et pré­sen­tés le 5 dé­cembre 2016 lors de la pa­rade an­nuelle. Tout va s’ac­cé­lé­rer lors du sa­lon IDEX 2017, où le con­sor­tium na­tio­nal sud-afri­cain Denel SOC, qui a ab­sor­bé BAE Sys­tems Glo­bal Tac­ti­cal Sys­tems en avril 2015, signe un contrat avec EDIC (Emi­rates De­fense In­dus­trie Com­pa­ny) et la so­cié­té slo­vaque VOP CZ le 20 fé­vrier 2017. Il com­porte deux vo­lets. Le pre­mier concerne 1 500 RG-35, 4 × 4 et 6 × 6 et d’autres mo­dèles qui doivent être pro­duits par une fi­liale D’EDIC, Nimr Au­to­mo­tive, dans ses ins­tal­la­tions de Ta­wa­zun, d’une su­per­fi­cie de 37 500 m2. Le se­cond est un ac­cord de col­la­bo­ra­tion stra­té­gique avec le Groupe de Vi­se­grad ou « V4 », consti­tué de la Po­logne, de la Hon­grie, la de Ré­pu­blique tchèque et de la Slo­va­quie. Il concerne la com­mer­cia­li­sa­tion, la dis­tri­bu­tion et le ser­vice après-vente de la gamme com­plète des vé­hi­cules Nimr Au­to­mo­tive, avec en ar­rière-plan l’ob­ten­tion de mar­chés dans les pays d’eu­rope de l’est qui cherchent à mo­der­ni­ser leurs parcs de vé­hi­cules de pa­trouille de­puis les évé­ne­ments en Ukraine.

Avec la si­gna­ture de ce contrat, le nom RG-35 dis­pa­raît ini­tia­le­ment au pro­fit de Nimr 35 ou N35. Avec son en­trée en ser­vice au sein des forces émi­riennes le vé­hi­cule se voit dé­fi­ni­ti­ve­ment dé­si­gné « Jais » en l’hon­neur du point culmi­nant (1 934 m) du Ras al-khai­mah, un des sept États consti­tuant les EAU. Le 16 juin 2017 est an­non­cée la sor­tie du 1000e vé­hi­cule des chaînes de mon­tage de l’usine de Ta­wa­zun. Le Jais est aus­si­tôt en­ga­gé au Yé­men en août 2017 face aux re­belles hou­tistes où un exem­plaire est en­dom­ma­gé par un IED qui ex­plose sur la par­tie ar­rière, par des tirs de mi­trailleuses de 12,7 mm (trappes mo­teur) et de 14,5 mm (porte la­té­rale droite) sans que le blin­dage soit per­cé. Le pare-brise, quant à lui, a ré­sis­té à des mu­ni­tions de sni­per de 7,62 mm. Au­cune perte n’a été en­re­gis­trée à bord de ce Jais qui est res­té six heures, en­dom­ma­gé, en zone hos­tile.

MRAP de der­nière gé­né­ra­tion, le Jais re­prend toutes les ca­rac­té­ris­tiques de cette fa­mille de vé­hi­cules. (© Coll. P. Pe­tit)

L’ac­cès prin­ci­pal s’ef­fec­tue par l’ar­rière. (© Coll. P. Pe­tit)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.