UNE IN­DUS­TRIE AÉ­RO­NAU­TIQUE AU­TRE­FOIS FLO­RIS­SANTE

DSI - - [SOKO J-22 ORAO] SPÉCIFICATIONS - J. H.

La You­go­sla­vie de Ti­to oc­cu­pait une po­si­tion à part dans le monde com­mu­niste, en­tre­te­nant de sé­rieuses di­ver­gences doc­tri­nales avec Mos­cou, qui ont connu des ra­mi­fi­ca­tions jusque dans la ques­tion du rôle à jouer par les États dans la pro­duc­tion d’ar­me­ment. Si Bel­grade a ain­si ache­té des ap­pa­reils so­vié­tiques, elle a éga­le­ment ra­pi­de­ment cher­ché à dé­ve­lop­per son in­dus­trie aé­ro­nau­tique, en pro­gres­sant dans la dif­fi­cul­té. Après des avions d’en­traî­ne­ment (So­ko 522 et J-20 Kra­guj), un mo­no­réac­teur d’en­traî­ne­ment avan­cé, le G-2 Ga­leb, a vo­lé pour la pre­mière fois en 1961. Pou­vant être ar­mé, il a été uti­li­sé dans les guerres d’ex-you­go­sla­vie – quatre ont été abat­tus en fé­vrier 1994 par L’OTAN – et 80 exem­plaires ont été ex­por­tés en Li­bye. En juillet 1965 eut lieu le pre­mier vol d’une ver­sion mo­no­place d’at­taque lé­gère, le J-21 Jas­treb, dont 121 uni­tés ont été pro­duites, quelques-unes étant ven­dues en Li­bye, au Zaïre et en Zam­bie. Les an­nées 1970 et 1980 ont mar­qué l’apo­gée pour So­ko.

En plus du fu­tur J-22, conçu conjoin­te­ment avec avec la Rou­ma­nie – un autre État com­mu­niste à la po­si­tion doc­tri­nale par­ti­cu­lière –, ap­pa­rut Un J-22B au sol, mon­trant la ro­bus­tesse du train. (© Jep/shut­ter­stock) le G-4 Su­per Ga­leb, un ap­pa­reil lui aus­si des­ti­né à l’en­traî­ne­ment avan­cé, à la cel­lule et la voi­lure en par­tie re­des­si­nées. La pro­duc­tion to­tale a été de 85 exem­plaires – par­mi les­quels quatre pour la Bir­ma­nie –, dont une ving­taine sont en­core en ser­vice en Ser­bie. So­ko a éga­le­ment construit sous li­cence 132 Ga­zelle, dont cer­taines sont tou­jours en ser­vice, do­tées de tur­bines As­ta­zou IIIB. À la fin des an­nées 1980, il fut aus­si ques­tion du No­vi Avion, un mo­no­réac­teur del­ta­ca­nard de com­bat conçu avec l’aide de Das­sault et pro­pul­sé par un ré­ac­teur M88, avant que le pro­gramme ne soit ar­rê­té pour des rai­sons bud­gé­taires en 1991. Qu’il s’agisse des dif­fé­rentes ité­ra­tions du Ga­leb/jas­treb ou de l’orao, l’in­dus­trie you­go­slave n’au­rait pas pu se dé­ve­lop­per sans l’aide bri­tan­nique, en par­ti­cu­lier les dif­fé­rentes li­cences ac­cor­dées pour les ver­sions du ré­ac­teur Vi­per. En l’oc­cur­rence, le feu vert don­né par Londres concer­nait certes un mo­teur fiable, mais peu avan­cé. On no­te­ra éga­le­ment que Wa­shing­ton a ac­cep­té en son temps de vendre des mis­siles Ma­ve­rick à gui­dage TV, Londres des armes à sous-mu­ni­tions BL755 et Pa­ris des Du­ran­dal an­ti­pistes.

Im­plan­tée à Mos­tar, So­ko a été vic­time de la guerre de Bos­nie : la pro­duc­tion de l’orao s’est ain­si ar­rê­tée alors que les exem­plaires pour la You­go­sla­vie et la Rou­ma­nie n’étaient pas tous li­vrés. L’en­tre­prise existe tou­jours, mais tra­vaille dé­sor­mais sur des trans­mis­sions mé­ca­niques. Reste éga­le­ment, cette fois en Ser­bie, UTVA, his­to­ri­que­ment spé­cia­li­sée dans les ap­pa­reils lé­gers et d’en­traî­ne­ment, dont les usines ont été frap­pées pen­dant la guerre du Ko­so­vo, ayant no­tam­ment pro­duit L’UTVA-75 d’en­traî­ne­ment de base, de liai­son et de tou­risme qui a ef­fec­tué son pre­mier vol en 1976. Plus ré­cem­ment, elle a pré­sen­té le Las­ta-95, un bi­place d’en­traî­ne­ment de base ayant vo­lé pour la pre­mière fois en 2009 (com­man­dé par la Ser­bie et l’irak) ; de même que, en 2012, le Ko­bac, un mo­no­tur­bo­prop bi­place d’abord conçu pour l’at­taque et la contre-gué­rilla et pou­vant être uti­li­sé pour l’en­traî­ne­ment.

Pré­sen­ta­tion en vol d’un J-22B, mon­trant sa confi­gu­ra­tion gé­né­rale. (© Jep/shut­ter­stock)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.