Le sol­dat mé­con­nu

Les Fran­çais et leurs ar­mées : état des lieux

DSI - - BIBLIOTHÈQUE STRATÉGIQUE - J.-J. M.

Bé­né­dicte CHÉRON

Coll. « En­ga­ge­ments », Armand Co­lin, Pa­ris, 2018, 189 p.

La re­la­tion des Fran­çais à leurs ar­mées est pa­ra­doxale. L’opi­nion qu’ils ont de celles-ci et des sol­dats, très vi­sibles du fait de l’ac­tua­li­té, est très po­si­tive et en aug­men­ta­tion de­puis plu­sieurs an­nées. L’on est donc sor­ti de l’an­ti­mi­li­ta­risme ram­pant de la guerre froide. Mais, d’un autre cô­té, le sol­dat et ses mis­sions sont « mé­con­nus », y com­pris au ni­veau po­li­tique, avec le­quel des ten­sions par­fois spec­ta­cu­laires – telles que la dé­mis­sion du gé­né­ral de Villiers – peuvent re­sur­gir. Bé­né­dicte Chéron, his­to­rienne, s’in­ter­roge dès lors sur les ori­gines et les consé­quences de ce pa­ra­doxe. Ce fai­sant, elle exa­mine éga­le­ment le rap­port de la so­cié­té fran­çaise à ses sol­dats et c’est une ra­dio­gra­phie com­plète qui nous est ain­si pro­po­sée. L’his­toire a son im­por­tance, mais aus­si la re­com­po­si­tion des rôles mé­dia­tiques et po­li­tiques, voyant le mi­li­taire être de plus en plus confi­né dans une fonc­tion, presque dis­crète, d’exé­cu­tant tech­nique de la guerre, lorsque le com­bat­tant n’est pas re­pré­sen­té comme vic­time ou bour­reau. Der­rière l’ana­lyse ef­fec­tuée, mé­ti­cu­leuse, plane ce­pen­dant la ques­tion de sa­voir com­ment « faire état de l’état de sol­dat ». Certes, les ins­tru­ments ne manquent pas, mais le point d’équi­libre entre ha­gio­gra­phie et pé­da­go­gie rend les choses dif­fi­ciles. Ce l’est d’au­tant plus que les guerres dans les­quelles les ar­mées sont en­ga­gées sont moins li­sibles parce que leur lé­gi­ti­mi­té per­çue va­rie. La dé­fense de Ver­dun est une évi­dence ; la guerre d’al­gé­rie sou­lève d’autres in­ter­ro­ga­tions ; tan­dis que les opé­ra­tions en Af­gha­nis­tan ou au Sa­hel, sans être ra­di­ca­le­ment re­mises en ques­tion, ne sont pas pour au­tant com­prises. Ex­pli­quer le sol­dat, son en­ga­ge­ment, mais aus­si ses in­ter­ro­ga­tions est donc une ga­geure et l’au­teure nous montre avec nuance les te­nants et les abou­tis­sants de la pro­blé­ma­tique. Bien écrit, l’ou­vrage pose une ques­tion im­por­tante en Ré­pu­blique et s’il ne peut y ré­pondre, l’éclai­rage qu’il donne de sa com­plexi­té est in­dis­pen­sable à toute per­sonne s’in­té­res­sant à des ar­mées où il n’est de ri­chesse que d’hommes et de femmes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.