• Pro­jet de loi de Fi­nances 2019 et éco­no­mie nu­mé­rique

Edition Multimé[email protected] - - La Une -

En fait. Le 24 sep­tembre, le pro­jet de loi de Fi­nances 2019, por­té par le mi­nistre de l’eco­no­mie et des Fi­nances, Bru­no Le Maire, a été pré­sen­té en Conseil des mi­nistres. Voi­ci un tour d’ho­ri­zon des me­sures bud­gé­taires en­vi­sa­gées concer­nant l’éco­no­mie nu­mé­rique, les mé­dias, la presse et la cul­ture.

En clair. Pro­pul­sée en pre­mière ligne de l’éco­no­mie nu­mé­rique par l’ap­pli­ca­tion en mai 2018 du rè­gle­ment gé­né­ral sur la pro­tec­tion des don­nées ( RGPD), la Cnil ( 1) au­ra « 15 em­plois sup­plé­men­taires et, ain­si, les moyens d’as­su­mer ses nou­velles mis­sions » ( 2) – dixit le gou­ver­ne­ment qui dit « avoir sanc­tua­ri­sé les ef­fec­tifs de la Cnil de­puis 2015 » . Ce qui portera les ef­fec­tifs de cette au­to­ri­té ad­mi­nis­tra­tive in­dé­pen­dante ( AAI) à 213 agents, le bud­get an­nuel ac­tuel étant de 17 mil­lions d’eu­ros. Mais pour la pré­si­dente de la Cnil, Isa­belle Falque-Pier­ro­tin, c’est in­suf­fi­sant com­pa­ré aux autres « Cnil » en Eu­rope. Ega­le­ment en pre­mière ligne, l’ha­do­pi bé­né­fi­cie­ra de la part du mi­nis­tère de Cul­ture d’une sub­ven­tion de 9mil­lions d’eu­ros en 2019. Il s’agit du même mon­tant que l’an der­nier, alors que cette au­to­ri­té pu­blique in­dé­pen­dantes ( API) doit – de­puis le dé­cret « Iden­ti­fi­ca­tion des adresses IP » du 9 mars 2017 – rem­bour­ser les FAI ( [email protected] 164, p. 3) à hau­teur de plus de 0,5 mil­lion d’eu­ros es­ti­més. Sans comp­ter que la ré­ponse gra­duée s’est ac­cé­lé­rée pour fran­chir 10 mil­lions d’aver­tis­se­ments cu­mu­lés au 30 juin ( [email protected] 195, p. 10) et que des « listes noires » de sites pi­rates se­ront dres­sées par l’ha­do­pi

( [email protected] 194, p. 3). Concer­nant cette fois le CNC ( 3), sous la tu­telle du mi­nis­tère de la Cul­ture, lui sont af­fec­tées les res­sources fis­cales consa­crées au ci­né­ma, à la pro­duc­tion au­dio­vi­suelle et aux jeux vi­déo pour un mon­tant de 678,6 mil­lions d’eu­ros – aux­quels s’ajou­te­ront la « ré­serve de so­li­da­ri­té plu­ri­an­nuelle » pour 9 mil­lions d’eu­ros et la « ré­serve ex­port » pour 7,6 mil­lions. Cet éta­blis­se­ment pu­blic ad­mi­nis­tra­tif ( EPA) va de­voir ap­pli­quer en 2019 la di­rec­tive eu­ro­péenne sur les ser­vices de mé­dias au­dio­vi­suels ( SMA), après son adop­tion fin 2018. Le PLF 2019 donne aus­si le coup d’en­voi de la ré­forme de l’au­dio­vi­suel pu­blic vou­lue par Em­ma­nuel Ma­cron. Les avances qui se­ront ver­sées s’élè­ve­ront à 3,86 mil­liards d’eu­ros, dont 2,5 mil­liards is­sus de la re­de­vance ( CAP), avec une éco­no­mie de 35 mil­lions d’eu­ros par rap­port à 2018. Quant au bud­get « Presse et Mé­dias » ( AFP com­prise), il est en lé­gère baisse (- 1,1 %) à 281 mil­lions d’eu­ros. Sans être ex­haus­tif, le poste « Livre et in­dus­tries cultu­relles » est lui aus­si en lé­ger re­cul (- 0,7 %) à 299,9 mil­lions d’eu­ros. La pro­chaine réunion de la com­mis­sion des Fi­nances de l’as­sem­blée na­tio­nale se tien­dra le 9 oc­tobre. @

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.