• Ce que dit l'eu­rope sur le ra­chat de Sky par Com­cast

Edition Multimé[email protected] - - La Une -

En fait. Le 22 sep­tembre, le câ­blo- opé­ra­teur amé­ri­cain Com­cast – pro­prié­taire des stu­dios de ci­né­ma Uni­ver­sal Pic­tures et Dream­works ain­si que des chaînes NBC, CNBC, Sy­fy ou E! – a rem­por­té les en­chères sur Sky, l’opé­ra­teur bri­tan­nique de té­lé­vi­sion. L’eu­rope n’y trouve rien à re­dire.

En clair. La Com­mis­sion eu­ro­péenne n’a pas at­ten­du les en­chères pour au­to­ri­ser, dès le 15 juin der­nier, le ra­chat « sans condi­tions » de Sky par Com­cast : « Pas de pro­blème de concur­rence en Eu­rope » , a- t- elle as­su­ré. Bruxelles ren­dra aus­si « d’ici le 19 oc­tobre » sa dé­ci­sion sur le pro­jet de ra­chat des ac­tifs de Fox aux Etats- Unis par le groupe Dis­ney, le­quel a dé­jà ob­te­nu le feu vert des au­to­ri­tés an­ti­trust amé­ri­caines, à condi­tion de se sé­pa­rer d’une ving­taine de chaînes spor­tives de Fox ( 1). Bien qu’elle ne par­ti­ci­pait pas à ces en­chères ex­cep­tion­nelles op­po­sant à Londres Com­cast à Fox pour s’em­pa­rer de Sky, la Walt Dis­ney Com­pa­gny est la grande perdante en Eu­rope. Le ma­gnat des mé­dias Ru­pert Murdoch vou­lait lui cé­der – pour un to­tal de 71 mil­liards de dol­lars – non seule­ment, aux Etats-Unis, ses stu­dios de ci­né­ma, ses chaînes de té­lé­vi­sion axées di­ver­tis­se­ment, sa part dans Hu­lu, mais aus­si Sky en Eu­rope. Ce bou­quet de té­lé­vi­sion bri­tan­nique est pré­sent au Royaume-Uni, en Ir­lande, en Al­le­magne, en Au­triche et en Ita­lie, avec 23 mil­lions d’abon­nés ( 2). Main­te­nant que Com­cast a rem­por­té Sky pour 33,4 mil­liards d’eu­ros, aux­quels s’ajou­te­ra le ra­chat des 39 % ( va­lo­ri­sés 12,8 mil­liards d’eu­ros) que Fox a an­non­cé – le 26 sep­tembre – vou­loir cé­der dans Sky, il reste quand même à Dis­ney les ac­tifs de Fox aux Etats- Unis qu’a ten­té en vain d’ac­qué­rir Com­cast cet été. Ru­pert Murdoch, lui, cherche ain­si à re­cen­trer son nou­veau « Fox » sur l’in­for­ma­tion avec ses jour­naux ( Wall Street Jour­nal, New York Post, ...), ses chaînes de té­lé­vi­sion Fox News et Fox Bu­si­ness ( 3). De­puis deux ans, le ma­gnat des mé­dias aus­tra­lo- amé­ri­cain cher­chait à s’em­pa­rer des 61 % du ca­pi­tal de Sky – dont Fox dé­te­nait dé­jà 39 %. Mais, confor­mé­ment à la dé­ci­sion prise en avril par la com­mis­sion des OPA bri­tan­nique, Dis­ney au­rait eu l’obli­ga­tion de faire une offre sur la to­ta­li­té de Sky en Eu­rope s’il réus­sis­sait à ac­qué­rir les ac­tifs de Fox aux Etats- Unis. Car le pro­jet d’ac­qui­si­tion de Sky par Fox était mal ac­cueilli au Royaume- Uni ( « pas dans l’in­té­rêt du pu­blic » ) , la fa­mille Mur­dock y étant dé­jà très im­plan­tée avec le groupe News Corp, le­quel pu­blie le ta­bloïd The Sun, le quo­ti­dien The Times ou en­core The Sun­day Times. En re­vanche, l’offre de Com­cast sur Sky ne po­sait pas de pro­blème aux yeux des au­to­ri­tés bri­tan­niques et eu­ro­péennes. Les ac­tion­naires de Sky ont jus­qu’au 11 oc­tobre pour se pro­non­cer en fa­veur de Com­cast. @

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.