MVNO : Google Fi couvre l'eu­rope, dont la France

En fait. Le 10 dé­cembre 2018, la firme de Moun­tain View a dé­po­sé un dos­sier d’en­re­gis­tre­ment de la marque « Google Fi » au­près de l’of­fice de l’union eu­ro­péenne pour la pro­prié­té in­tel­lec­tuelle ( EUIPO). De­puis, les spé­cu­la­tions vont bon train sur le lanc

Edition Multimé[email protected] - - La Une -

En clair. C’est de Mu­nich, en Al­le­magne, que Google a dé­po­sé le 10 dé­cembre – via son con­seil en pro­prié­té in­tel­lec­tuelle Grü­ne­cker – sa marque « Google Fi » ( 1), la­quelle rem­place le nom de « Pro­ject Fi » lan­cé en 2015 aux Etats- Unis en tant qu’opé­ra­teur mo­bile vir­tuel – MVNO ( 2). Google Fi s’ap­puie ac­tuel­le­ment sur les ré­seaux 4G – en at­ten­dant la 5G ( 3) – de quatre opé­ra­teurs mo­bile que sont les amé­ri­cains Sprint, T- Mo­bile USA et US Cel­lu­lar, d’une part, et, de­puis deux ans, sur l’eu­ro­péen Three, d’autre part. Ce der­nier, pro­prié­té du sin­ga­pou­rien CK Hut­chi­son ( ex- Hut­chi­son Wham­poa), ap­pa­raît comme la tête de pont de Google Fi en Eu­rope, y com­pris en France puisque Three a pas­sé des ac­cords de roa­ming avec Bouygues Te­le­com, Free Mo­bile et Orange. C’est ain­si que les uti­li­sa­teurs amé­ri­cains de Google Fi – dont le nombre n’est pas dé­voi­lé, mais pro­ba­ble­ment en­core li­mi­té – peuvent pro­fi­ter de leur for­fait en Eu­rope, pour peu qu’ils aient un té­lé­phone mo­bile com­pa­tible ( Google Pixel, Sam­sung, LG, Mo­to, One­plus, et, en bê­ta, ip­hone). Google Fi se sent pous­ser des ailes avec ses quatre opé­ra­teurs hôtes et le re­cours à plus de 2 mil­lions de hots­pots Wi­fi. Le géant du Net af­firme ain­si dé­jà cou­vrir « plus de 170 pays et ter­ri­toires en de­hors des Etats- Unis » , dont les pays eu­ro­péens – y com­pris la France ( 4). Et ce, moyen­nant les mêmes for­faits et ta­rifs va­lables par­tout dans le monde, « sans coût sup­plé­men­taire » , in­siste Google : à par­tir de 20 dol­lars par mois ( ap­pels vo­caux sur Wi­fi et SMS illi­mi­tés), aux­quels s’ajoutent les ap­pels té­lé­pho­niques hors Wi­fi ( 0,20 dol­lar par mi­nutes), les don­nées In­ter­net consom­mées ( 10 dol­lars par Go, gra­tuites au- de­là de 6 Go par mois) et les ap­pels in­ter­na­tio­naux. En outre, Google a ins­tal­lé dans ses smart­phones Pixel ( mo­dèles 2, 3 et 3 XL) sa propre carte nu­mé­rique ESIM, re­con­nue par Sprint aux Etats- Unis, Air­tel et Re­liance Jio en Inde, Tru­phone et Gig­sky à l’in­ter­na­tio­nal, EE ( ex- Eve­ry­thing Eve­ryw­here, fi­liale de BT) en Grande- Bre­tagne, et – « bien­tôt » , a an­non­cé Google le 3 dé­cembre der­nier ( 5)– Deutsche Te­le­kom et Vo­da­fone en Al­le­magne. En France, où Orange et SFR dis­cutent dé­jà avec Apple pour ses ESIM in­té­grées dans les ip­hone XS/ XR et l’iwatch ( [email protected] 197, p. 5), au­cun ac­cord n’est en­core in­ter­ve­nu. En conju­guant MVNO, Wi­fi et ESIM, la fi­liale d’al­pha­bet est pa­rée pour de­ve­nir opé­ra­teur mo­bile mon­dial et fin prête pour la 5G. @

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.