Apple Mu­sic s'im­po­se­ra, avec ou sans Sha­zam

Edition Multimédi@ - - La Une - Charles de Lau­bier

Apple Mu­sic fête ses trois ans et va fran­chir la barre des 50 mil­lions d’uti­li­sa­teurs. Ar­ri­vée tar­di­ve­ment sur le mar­ché du strea­ming mu­si­cal, après n’avoir ju­ré que par le té­lé­char­ge­ment avec itunes, la marque à la pomme fait de son nou­veau ser­vice de mu­sique une prio­ri­té. Avec l’ap­pli Sha­zam ?

C’est le 8 juin 2015 – il y a trois ans presque jour pour jour – que la firme de Cu­per­ti­no et de Cul­ver Ci­ty an­non­çait le lan­ce­ment d’apple Mu­sic, son ser­vice de strea­ming mu­si­cal ren­du dis­po­nible le 30 juin sui­vant dans une cen­taine de pays. Au­jourd’hui, il compte plus de 40 mil­lions d’abon­nés payants – près de 50 mil­lion avec les es­sais gra­tuits. C’est en­core loin des 75 mil­lions d’abon­nés du nu­mé­ro un mon­dial du strea­ming mu­si­cal, le sué­dois Spo­ti­fy, mais sa ra­pide mon­tée en charge lui a per­mis de s’ar­ro­ger la se­conde place mon­diale, de­vant Ama­zon Mu­sic.

No­mi­na­tion de Oli­ver Schus­ser

C’est dans un e- mail envoyé aux sa­la­riés d’apple le 11 avril der­nier ( 1) que le fran­chis­se­ment du seuil des 40 mil­lions d’abon­nés – aux­quels s’ajoutent 8 mil­lions d’uti­li­sa­teurs qui testent gra­tui­te­ment le ser­vice – a été an­non­cé par Ed­dy Cue, vice- pré­sident sé­nior des ser­vices et lo­gi­ciels In­ter­net de la marque à la pomme. Plus ré­cem­ment, le PDG Tim Cook a in­di­qué à Bloom­berg qu’apple Mu­sic al­lait fran­chir les 50 mil­lions d’uti­li­sa­teurs. Ce ni­veau est at­teint en trois ans, là où Spo­ti­fy a mis huit ans pour y par­ve­nir. Ed­dy Cue an­non­çait aus­si la no­mi­na­tion de Oli­ver Schus­ser ( pho­to) – en­tré chez Apple en 2004 et ayant lan­cé itunes en Eu­rope – comme vice- pré­sident d’apple Mu­sic et des conte­nus in­ter­na­tio­naux. Cet Al­le­mand, qui fut en charge à l’in­ter­na­tio­nal des lan­ce­ments d’app Store, d’itunes, d’ibooks ou en­core d’apple News, va dé­mé­na­ger de Londres pour al­ler aux Etats- Unis, en Ca­li­for­nie. Il fut un an­cien de Naps­ter, d’uni­ver­sal Mu­sic ou en­core de Vo­da­fone. Sa no­mi­na­tion montre la vo­lon­té du PDG d’apple, Tim Cook, de faire de la mu­sique – au­dio et vi­déo – un pôle prio­ri­taire de dé­ve­lop­pe­ment. D’ailleurs, une nou­velle di­vi­sion d’édi­tion mu­si­cale – pro­bable fu­tur la­bel ( 2) – est créée à Londres sous la di­rec­tion d’ele­na Se­gal ( ex- itunes In­ter­na­tio­nal). La marque à la pomme s’est fixée comme ob­jec­tif de réa­li­ser 40 mil­liards de dol­lars de chiffre d’af­faires dans les ser­vices d’ici 2020, contre près de 30 mil­liards au cours de la pré­cé­dente an­nées fis­cales clô­tu­rée le 30 sep­tembre 2017 ( soit alors 11 % du to­tal). Mal­gré son lan­ce­ment tar­dif sur le mar­ché mon­dial de la mu­sique en strea­ming ( 3), Apple est donc bien dé­ci­dé à pour­suivre son as­cen­sion et rat­tra­per son re­tard. Se­lon le­wall Street Jour­nal, Apple Mu­sic gagne plus d’abon­nés chaque mois ( taux de crois­sance de 5 %) que son ri­val Spo­ti­fy ( 2 % seule­ment) aux Etats- Unis ( 4). Oli­ver Schus­ser est aus­si ce­lui qui, à Londres, a fait en sorte qu’apple jette son dé­vo­lu sur la so­cié­té bri­tan­nique Sha­zam En­ter­tain­ment créée en 1999 et édi­trice de la cé­lèbre ap­pli­ca­tion de re­con­nais­sance mu­si­cale lan­cée, elle, il y a dix ans. En 2014, Sha­zam fran­chis­sait la barre des 100 mil­lions d’uti­li­sa­teurs ac­tifs par mois ( 5). Lors de son ra­chat par Apple en dé­cembre 2017, l’en­tre­prise est va­lo­ri­sée 1 mil­liard de dol­lars et de­vient de ce fait une li­corne d’ori­gine eu­ro­péenne. Mais, sans que ce­la ait été confir­mé ou dé­men­ti, des mé­dias ont in­di­qué que le mon­tant de l’ac­qui­si­tion par Apple était d’en­vi­ron 400 mil­lions de dol­lars. L’ap­pli de re­con­nais­sance mu­si­cale tire prin­ci­pa­le­ment ses re­ve­nus de la pu­bli­ci­té en ligne et des com­mis­sions liées à la re­di­rec­tion de ses uti­li­sa­teurs vers des ser­vices de té­lé­char­ge­ment et de strea­ming tels qu’apple Mu­sic, Spo­ti­fy ou en­core Dee­zer. Mais la Com­mis­sion eu­ro­péenne a dé­ci­dé, le 23 avril der­nier, de lan­cer « une en­quête ap­pro­fon­die » sur le ra­chat de Sha­zam. Mar­grethe Ves­ta­ger, la com­mis­saire eu­ro­péenne char­gée de la Concur­rence, craint qu’apple n’ait ac­cès à des don­nées sen­sibles sur le plan com­mer­cial con­cer­nant les clients de ses concur­rents pour la four­ni­ture de ser­vices de dif­fu­sion de mu­sique en conti­nu. « L’ac­cès à de telles don­nées pour­rait per­mettre à Apple de ci­bler di­rec­te­ment les clients de ses concur­rents et de les en­cou­ra­ger à choi­sir Apple Mu­sic. En con­sé­quence, les ser­vices concur­rents de dif­fu­sion de mu­sique en conti­nu pour­raient se voir désa­van­ta­gés sur le plan concur­ren­tiel [ voire] se­raient lé­sés si à l’is­sue de l’opé­ra­tion [ si] Apple ve­nait à dé­ci­der que l’ap­pli­ca­tion Sha­zam n’ai­guille­rait plus ses clients vers eux » , s’in­quiète la Com­mis­sion eu­ro­péenne.

Apple- Sha­zam : ver­dict d’ici le 18 sep­tembre

L’opé­ra­tion lui a été no­ti­fiée le 14 mars 2018 et dis­pose de­puis de 90 jours ou­vrables – soit jus­qu’au 4 sep­tembre pro­chain – pour prendre une dé­ci­sion. Ce­pen­dant, ce dé­lai a été pro­lon­gé de dix jours ou­vrables sup­plé­men­taires, soit jus­qu’au 18 sep­tembre ( 6). Ce sont l’au­triche, la France, l’is­lande, l’ita­lie, la Nor­vège, l’es­pagne et la Suède qui lui ont de­man­dé après l’an­nonce de l’opé­ra­tion en dé­cembre der­nier d’exa­mi­ner l’ac­qui­si­tion de Sha­zam par Apple au re­gard du rè­gle­ment eu­ro­péennes sur les concen­tra­tions, ce qu’elle avait ac­cep­té dès le 6 fé­vrier. A suivre. @

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.