UNFRANÇAIS ÀL’ORI­GINE DE CIR­CUITS SPÉ­CI­FIQUES POUR RÉ­SEAUX NEU­RO­NAUX

Electronique S - - Tendance -

> Ge­ne­ral Vi­sion. Der­rière cette so­cié­té ca­li­for­nienne peu connue se cache l’une des seules ar­chi­tec­tures de trai­te­ment du si­gnal spé­ci­fi­que­ment dé­ve­lop­pées pour les ré­seaux neu­ro­naux. Cette ar­chi­tec­ture, dis­po­nible sous forme de cir­cuits ( gamme CM1K à 1024 neu­rones), de pro­prié­té in­tel­lec­tuelle ( pour FPGA ou Asic) et au sein du mi­cro­con­trô­leur Quark SE ( 128 neu­rones) d’In­tel, pres­ti­gieux li­cen­cié de Ge­ne­ral Vi­sion, a à l’ori­gine été mise au point sous l’ap­pel­la­tion Zisc ( ze­ro ins­truc­tion set com­pu­ter) par le CEO de Ge­ne­ral Vi­sion, Guy Paillet, lors­qu’il tra­vaillait pour IBM France, en 1993. Cette tech­no­lo­gie, bap­ti­sée Neu­roMem, est en­tiè­re­ment dé­diée à la re­con­nais­sance de mo­tif, au sens large – il peut s’agir de pixels bien sûr, mais aus­si de textes, d’échan­tillons so­nores, de trames de don­nées, etc. Dans son mo­dule Cu­rie in­té­grant un cap­teur de mou­ve­ments, In­tel uti­lise par exemple 128 de ces « neu­rones » pour re­con­naître et clas­ser les mou­ve­ments.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.