Très faible pro­gres­sion du mar­ché fran­çais des se­mi-conduc­teurs en 2017

Le mar­ché fran­çais des se­mi-conduc­teurs n’a pro­gres­sé que de 1% en 2017, c’est-à-dire beau­coup plus fai­ble­ment que la moyenne mon­diale dont la hausse a été su­pé­rieure à 20% l’an pas­sé.

Electronique S - - Stratégie Prévoir - JACQUES MAROUANI

L’an­née 2017 s’est conclue sur un troi­sième tri­mestre consé­cu­tif de crois­sance pour le mar­ché fran­çais des se­mi- conduc­teurs, se­lon les don­nées éla­bo­rées par Ac­siel. Au qua­trième tri­mestre, le mar­ché to­tal in­cluant les ventes des fa­bri­cants de se­mi-conduc­teurs aux in­té­gra­teurs et aux dis­tri­bu­teurs a crû de 2 % par rap­port au tri­mestre pré­cé­dent à 518,6 Me, soit 3,4 % de plus qu’au qua­trième tri­mestre 2016. La crois­sance sé­quen­tielle au deuxième et au troi­sième tri­mestre avait été, quant à elle, de + 6,3 % et + 2,1 % res­pec­ti­ve­ment. Dans les ventes di­rectes aux in­té­gra­teurs, cette crois­sance tri­mes­trielle du 4e tri­mestre est due aux seg­ments grand pu­blic/in­for­ma­tique et mi­li­taire-aé­ro­nau­tique. Ce der­nier seg­ment a d’ailleurs dé­pas­sé pour la pre­mière fois le seg­ment cartes à puces pour le­quel les ventes ont stag­né au qua­trième tri­mestre. On note un tas­se­ment sen­sible des ventes du seg­ment in­dus­triel, mais après un très bon 3e tri­mestre. Sous l’angle des pro­duits, tou­jours dans les ventes di­rectes, ce sont les fa­milles MOS-Mi­cro et optoélectronique qui ont ti­ré la crois­sance. Les fac­tu­ra­tions à la dis­tri­bu­tion, pour leur part, ont en­re­gis­tré une pro­gres­sion mo­deste de 0,8 %. Les ventes du 4e tri­mestre 2017 se si­tuent au ni­veau de celles du 4e tri­mestre 2015 et seule­ment 1,8 % en des­sous du re­cord his­to­rique du 1er tri­mestre 2016.

En 2017, crois­sance faible, mais bases so­lides

De­puis 2015, le mar­ché fran­çais a re­trou­vé son ni­veau de 2007, au­tour de 2 mil­liards d’eu­ros, en­re­gis­trant en 2017 une crois­sance de 1 %. Les ventes aux dis­tri­bu­teurs, en nette pro­gres­sion de 10,6 % par rap­port à 2016, ont consti- tué la plus forte contri­bu­tion à la crois­sance an­nuelle. En 2017, le ca­nal de la dis­tri­bu­tion a re­pré­sen­té pour la pre­mière fois 32 % des ventes de se­mi-conduc­teurs en France, soit une pro­gres­sion de 10 points de part de mar­ché en dix ans (celle-ci était de 22 % en 2007). En in­té­grant les re­ventes des dis­tri­bu­teurs au client fi­nal, c’est le seg­ment in­dus­triel qui a été le prin­ci­pal con­tri­bu­teur à la crois­sance du mar­ché fran­çais des se­mi-conduc­teurs en va­leur ab­so­lue, avec une pro­gres­sion de 9,8 %, re­pré­sen­tant 35 % du mar­ché.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.