RE­NE­SAS MISE 6,7 MIL­LIARDS DE DOL­LARS SUR IDT

Le ja­po­nais paie le prix fort pour se ren­for­cer en com­po­sants ana­lo­giques et mixtes des­ti­nés no­tam­ment aux in­fra­struc­tures télécoms et ré­seaux, à l’in­for­ma­tique et au grand pu­blic.

Electronique S - - La Une - FRÉ­DÉ­RIC RÉ­MOND

Après avoir ag­glo­mé­ré en son sein l’es­sen­tiel de la mi­cro-élec­tro­nique ja­po­naise (Hi­ta­chi, Mit­su­bi­shi, NEC) sans par­ve­nir à faire pro­gres­ser son chiffre d’af­faires, Re­ne­sas Elec­tro­nics s’est lan­cé dans une phase d’ac­qui­si­tions hors de l’ar­chi­pel, en­ta­mée par le ra­chat, il y a deux ans, d’In­ter­sil, pour la co­quette somme de 3,2 mil­liards de dol­lars. Le ja­po­nais double au­jourd’hui la mise en met­tant la main sur un autre amé­ri­cain, IDT, pour 6,7 Md$. Cette offre, qui se­ra es­sen­tiel­le­ment fi­nan­cée par plus de 6 Md$ d’em­prunts ban­caires et qui va­lo­rise IDT à près de 30 % au-des­sus de son der­nier cours bour­sier du mois d’août, a été lo­gi­que­ment ac­cueillie à bras ou­verts par les ac­tion­naires de l’amé­ri­cain. La fac­ture as­sez sa­lée se jus­ti­fie en par­tie par la bonne san­té fi­nan­cière d’IDT, qui a connu une crois­sance an­nuelle moyenne de 14,5 % entre 2014 et 2017 pour at­teindre un chiffre d’af­faires de 728 M$ en 2017, 842,8 M$ (pour 124 M$ de bé­né­fice) en 2018, et qui vi­sait le mil­liard de dol­lars en 2021. Lors de son an­née fis­cale 2017, IDT a réa­li­sé 31 % de ses ventes en cir­cuits pour in­fra­struc­tures de com­mu­ni­ca­tion, 36 % en com­po­sants pour sys­tèmes in­for­ma­tiques et centres de don­nées, 22 % dans les ap­pa­reils grand pu­blic et 11 % dans l’au­to­mo­bile et l’in­dus­trie, un sec­teur re­la­ti­ve­ment nou­veau pour lui et hé­ri­té du ra­chat fin 2015 de l’al­le­mand ZMDI. Son mo­dèle éco­no­mique con­siste à res­ter éloi­gné des com­po­sants né­ces­si­tant soit des tech­no­lo­gies de fa­bri­ca­tion coû­teuses (mé­moires, lo­gique pro­gram­mable, etc.), soit un im­por­tant sup­port lo­gi­ciel (mi­cro­con­trô­leurs et pro­ces­seurs, com­mu­ta­teurs ré­seaux par exemple) pour se concen­trer sur les cir- cuits ana­lo­giques et mixtes à forte va­leur ajou­tée. Ceux-ci se ré­par­tissent entre les cap­teurs (flux, gaz, hu­mi­di­té, po­si­tion, trai­te­ment du si­gnal), les ra­dio­fré­quences (am­pli­fi­ca­teurs, at­té­nua­teurs, mé­lan­geurs, com­mu­ta­teurs...), la ges­tion de puis­sance (y com­pris sans fil pour la re­charge de smart­phones), les com­po­sants de syn­chro­ni­sa­tion (gé­né­ra­tion et dis­tri­bu­tion d’hor­loge) et les cir­cuits d’in­ter­con­nexion ( liai­sons PCIe et Ra­pidIO, connexions op­tiques, in­ter­faces télécoms) et de mé­moires (Sram, Fi­fo, in­ter­faces et dis­tri­bu­tion). Un ca­ta­logue va­rié donc et qui, comme ce­lui d’In­ter­sil d’ailleurs, semble fa­çon­né par la vo­lon­té prag­ma­tique de s’ap­puyer sur cer­tains points forts plu­tôt que par la ten­ta­tion d’oc­cu­per tous les do­maines de l’élec­tro­nique ana­lo­gique et mixte.

Prio­ri­té à la di­ver­si­fi­ca­tion

Pour Re­ne­sas, il s’agit donc de pour­suivre la di­ver­si­fi­ca­tion de son por­te­feuille de com­po­sants en ac­qué­rant, après le ra­chat d’In­ter­sil, le sa­voir-faire d’IDT en cir­cuits ana­lo­giques. Autre ver­tu de ce ra­chat : di­mi­nuer la dé­pen­dance du ja­po­nais vis-àvis du sec­teur au­to­mo­bile, qui ab­sorbe plus de la moi­tié de sa pro­duc­tion. On re­con­naî­tra à cette opé­ra­tion le mé­rite de ne qua­si­ment pas pré­sen­ter de dou­blons entre les trois en­ti­tés sus­nom­mées, et de pour­suivre l’in­ter­na­tio­na­li­sa­tion du ma­na­ge­ment de Re­ne­sas, le­quel n’a pas tou­jours été aus­si per­for­mant qu’es­comp­té. Le prix semble être as­sez éle­vé, mais Re­ne­sas ap­par­tient ma­jo­ri­tai­re­ment au fonds INCJ ados­sé à l’État ja­po­nais, et cette tran­sac­tion marque aus­si la vo­lon­té po­li­tique nip­ponne de ne pas lais­ser som­brer son in­dus­trie de la mi­cro­élec­tro­nique, quitte à y in­ves­tir mas­si­ve­ment des de­niers pu­blics, à l’image de ses voi­sins sud-co­réens et chi­nois.

< IDT dis­pose par exemple d’un sa­voir- faire en com­po­sants de re­charge sans fil pour smart­phones.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.