La start-up du mois. Écri­ture na­tive sur ta­blette : ISKN lève 10,5 M€

ISKN a dé­ve­lop­pé une tech­no­lo­gie qui per­met la nu­mé­ri­sa­tion en temps réel de l’écri­ture ma­nus­crite, de des­sins et de cro­quis, réa­li­sés di­rec­te­ment sur un pa­pier à l’aide de n’im­porte quel sty­lo.

Electronique S - - Sommaire - JACQUES MAROUANI

La start-up ISKN réa­lise une deuxième le­vée de fonds de 10,5 mil­lions d’eu­ros pour ac­cé­lé­rer ses pro­jets de dé­ve­lop­pe­ment en France et à l’in­ter­na­tio­nal. CMCIC In­no­va­tion, fi­liale du Groupe Cré­dit Mu­tuel-CM11, entre au ca­pi­tal d’ISKN en po­si­tion de lea­der aux cô­tés d’IXO Pri­vate Equi­ty. Ils re­joignent Par­tech Part­ners, C4 Ven­tures et Amor­çage Tech­no­lo­gique In­ves­tis­se­ment, ac­tion­naires de­puis 2014. Ce deuxième tour de table doit per­mettre à ISKN de dé­ployer sa tech­no­lo­gie sur de nou­velles ap­pli­ca­tions et de conqué­rir de nou­veaux mar­chés à l’in­ter­na­tio­nal. La so­cié­té réa­lise un chiffre d’af­faires de 5 M et em­ploie 37 per­sonnes, contre sept per­sonnes lors de sa créa­tion en dé­cembre 2013. Es­sai­mée du CEA- Le­ti à Gre­noble, ISKN a dé­ve­lop­pé une tech­no­lo­gie qui per­met la nu­mé­ri­sa­tion en temps réel de l’écri­ture ma­nus­crite, de des­sins et de cro­quis, réa­li­sés di­rec­te­ment sur un pa­pier à l’aide de n’im­porte quel sty­lo. Une bague ai­man­tée au­tour d’un crayon lo­ca­li­sé par une ma­trice de ma­gné­to­mètres, cap­ture le trait des­si­né par le crayon pour le nu­mé­ri­ser. Ac­tuel­le­ment, la so­cié­té com­mer­cia­lise cette tech­no­lo­gie par l ’ i nter­mé­diaire d’une ta­blette, la Slate, ca­pable de nu­mé­ri­ser les écrits en temps réel. Elle est prin­ci­pa­le­ment des­ti­née aux ama­teurs d’arts, des­si­na­teurs mais éga­le­ment aux concep­teurs ou aux ar­chi­tectes. Elle se pré­sente sous la forme d’une sur­face consti­tuée d’un ré­seau de cap­teurs. Ceux­ci sont ca­pables d’iden­ti­fier et de lo­ca­li­ser en temps réel l’ai­mant si­tué à proxi­mi­té, as­so­cié à un crayon ou à un autre ob­jet. Il suf­fit donc de do­ter n’im­porte quel ob­jet de l’ai­mant pour lui per­mettre d’in­ter­agir avec la sur­face.

Dé­bou­chés en Chine

Grâce à cette tech­no­lo­gie, ISKN ac­com­pagne le pro­ces­sus créa­tif le plus na­tu­rel en trans­for­mant un vul­gaire crayon à pa­pier en un crayon di­gi­tal à faible coût. Tout en dé­cli­nant la Slate sous de nou­veaux for­mats des­ti­nés à des pu­blics dif­fé­rents, la so­cié­té dé­ve­loppe d’autres ap­pli­ca­tions dont deux se­ront lan­cées en 2019. La Chine qui af­fec­tionne par­ti­cu­liè­re­ment l’ap­pren­tis­sage de la cal­li­gra­phie à l’école est une cible prio­ri­taire. De­puis plu­sieurs an­nées, le gou­ver­ne­ment chi­nois sou­haite ac­cé­lé­rer cette tran­si­tion dans le do­maine édu­ca­tif, pla­çant prio­ri­tai­re­ment l’ap­pren­tis­sage des fon­da­men­taux comme l’écri­ture et la lec­ture. « Les éco­liers ap­prennent tou­jours la cal­li­gra­phie avec du pa­pier et un crayon, ex­plique Jean-Luc Val­le­jo, P-dg de ISKN, l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle as­so­ciée à notre pro­duit cor­ri­ge­ra leurs er­reurs en temps réel et ai­de­ra les pro­fes­seurs à per­son­na­li­ser leur ac­com­pa­gne­ment ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.