Eno­va a fait la part belle aux four­nis­seurs de pe­tites sé­ries

L’édi­tion 2018 d’Eno­va Pa­ris a mon­tré un af­flux de fa­bri­cants de pro­to­types et de pe­tites sé­ries de cir­cuits im­pri­més et de cartes élec­tro­niques sous dé­lais courts. La crois­sance des ventes de ces four­nis­seurs est en par­tie due à une nou­velle de­mande en p

Electronique S - - La Une - DI­DIER GIRAULT

Eno­va Pa­ris 2018 (Pa­ris Ex­po- Porte de Ver­sailles, l es 23 et 24 oc­tobre 2018) a connu une bonne af­fluence. Sur­tout, ce sa­lon a, une fois de plus, ré­vé­lé les grandes ten­dances qui agitent l’in­dus­trie élec­tro­nique d’Eu­rope de l’Ouest. Comme l’an pas­sé, la fa­bri­ca­tion ra­pide de pe­tites sé­ries de cir­cuits im­pri­més et de cartes élec­tro­niques y a te­nu une place de choix avec la pré­sence de Pro­toe­lec­tro­nique.com, Pe­ti­te­se­riee­lec­tro­nique.com, EMS Pro­to et MyP­ro­to en ce qui concerne les cartes élec­tro­niques, et de Safe PCB et El­lipse-Tro­nic pour les cir­cuits im­pri­més. Toutes ces en­tre­prises ont an­non­cé de fortes hausses de leurs chiffres d’af­faires en 2017 et en 2018. Pro­toe­lec­tro­nique.com, qui est un spé­cia­liste de la li­vrai­son ex­press de sé­ries com­prises entre 1 et 50 cartes, pré­voit un chiffre d’af­faires 2018 dans la four­chette 2,4-2,8 mil­lions d’eu­ros alors qu’il était de 1,8 M€ en 2017. Ce sous-trai­tant sert quelque 700 clients. Son concur­rent EMS Pro­to a réa­li­sé, en 2017, une pro­gres­sion de 30% de ses ventes par rap­port à 2016, à plus d’un mil­lion d’eu­ros. En 2018, la hausse de chiffre d’af­faires dé­pas­se­ra les 30%. Cette so­cié­té, qui vient d’ou­vrir une deuxième ligne d’as­sem­blage, an­nonce qu’elle dou­ble­ra bien­tôt sa ca­pa­ci­té de pro­duc­tion. Quant à Pe­ti­te­se­riee­lec­tro­nique.com (groupe Al­trics), spé­cia­li­sée dans l’as­sem­blage et la li­vrai­son ra­pides de quan­ti­tés com­prises entre 100 et 1000 pièces de cartes élec­tro­niques, elle change de bra­quet. Cette en­tre­prise a ain­si étof­fé son sup­port tech­nique et son équipe en charge des né­go­cia- tions sur les prix des composants. « Nous pro­po­sons des dé­lais courts; nous n’exi­geons pas de quan­ti­té mi­ni­male pour les com­mandes; et nos prix sont très com­pé­ti­tifs puisque nous fai­sons fa­bri­quer au Por­tu­gal – où le coût du tra­vail d’un opé­ra­teur est deux fois moins éle­vé qu’en France », dé­clare Pa­trick Gué­ri­nel, di­rec­teur mar­ke­ting et com­mer­cial d’Al­trics, en­tre­prise de sous-trai­tance en élec­tro­nique pro­prié­taire de Pe­ti­te­se­riee­lec­tro­nique.com.

Un pa­nier moyen en aug­men­ta­tion chez Safe PCB

Les four­nis­seurs de pe­tites sé­ries de cir­cuits im­pri­més, qui ont d’ailleurs pour clients les fa­bri­cants de pe­tits vo­lumes de cartes pré­ci­tés (Pro­toe­lec­tro­nique.com, EMS Pro­to, MyP­ro­to, Pe­ti­te­se­riee­lec­tro­nique.com…), an­noncent aus­si des hausses ap­pré­ciables de leurs ventes en 2017 et 2018. Le fran­çais Safe PCB, qui cible les sé­ries de cir­cuits im­pri­més com­prises entre 100 et 1000 uni­tés et qui dis­pose de sa propre uni­té de pro­duc­tion à Shenz­hen (Chine), pré­voit ain­si une hausse de 25% de son chiffre d’af­faires en 2018 par rap­port à 2017. Ce­lui-ci at­tein­drait alors 9 mil­lions d’eu­ros – dont 6 M€ en France. Dé­jà pré­sente en Es­pagne, en Ita­lie, au Ca­na­da et en Tunisie, cette en­tre­prise vient d’ou­vrir une fi­liale au Royaume-Uni. Vincent

Char­rat, son pré­sident, nous a in­di­qué que le pa­nier moyen des clients (400 eu­ros au­jourd’hui) est en aug­men­ta­tion, les com­mandes concer­nant da­van­tage les pe­tites sé­ries et moins les pro­to­types. M. Char­rat in­siste sur l’im­por­tance du site in­ter­net, in­dis­pen­sable au trai­te­ment ra­pide et ren­table des très nom­breuses com­mandes. Le site Safe PCB gé­nère ain­si quelque 40000 de­vis par an et en­re­gistre quelque 10000 connexions par mois. Et pour en­core amé­lio­rer ses ser­vices, Safe PCB met en ce mo­ment en ligne un lo­gi­ciel de vé­ri­fi­ca­tion au­to­ma­tique des fi­chiers Ger­ber des cir­cuits im­pri­més, de fa­çon à ré­duire le nombre d’er­reurs lors de la com­mande. Cet ou­til ana­ly­se­ra les fi­chiers d’un cir­cuit im­pri­mé 4 couches en moins d’une mi­nute. Quant à El­lipse-Tro­nic (50 per­sonnes), four­nis­seur de cir­cuits im­pri­més en pro­ve­nance d’Asie ain­si que de composants et sous-en­sembles cou­rants (composants élec­tro­mé­ca­niques, bo­bi­nages, connec­teurs, câbles, cla­viers, mem­branes, af­fi­cheurs…), il s’est do­té d’un site In­ter­net, PCB­pro­to­type.com, pour les com­mandes de pro­to­types et de pe­tites quan­ti­tés de cir­cuits im­pri­més. À no­ter qu’El­lipse-Tro­nic sait four­nir des cir­cuits im­pri­més flexibles et des cir­cuits im­pri­més HDI. Le site PCB­pro­to­type.com a réa­li­sé, l’an pas­sé, un chiffre d’af­faires de 1 mil­lion d’eu­ros – sur un to­tal de 16,4M€ pour l’en­semble de la so­cié­té et de 6,6M€ (40% du to­tal) pour l’ac­ti­vi­té cir­cuits im­pri­més de celle-ci. Pour 2018, El­lipse- Tro­nic pré­voit des ventes à hau­teur de 20 M€. L’en­tre­prise, qui dis­pose d’an­tennes dans de nom­breux pays d’Eu­rope (France, Al­le­magne, Po­logne, Ita­lie, Suisse et Royaume-Uni) vise les 25 M€ en 2025.

Une sous-trai­tance conqué­rante

Le sa­lon a per­mis à plu­sieurs sous-trai­tants de faire montre de leur mon­tée en puis­sance. Al­trics nous a ain­si an­non­cé qu’il ins­talle une 3e ligne de pro­duc­tion, dé­diée aux grandes sé­ries, sur son site de Bra­ga (Por­tu­gal). Cette ligne est ar­ti­cu­lée au­tour d’une ma­chine de pose de vi­tesse maxi­male 150000 composants/heure. Elle com­plète une ligne équi­pée d’un équi­pe­ment à ca­dence maxi­male de pose de 142000 composants/heure et une ligne à vi­tesse maxi­male de pose de 36 000 composants/heure. La troi­sième ligne de fa­bri­ca­tion en ins­tal­la­tion à Bra­ga in­clut un sys­tème de contrôle SPI, un four à re­fu­sion sous azote, une vague sous azote et une ma­chine d’ins­pec­tion AOI 3D. Elle opère en salle grise, « ce qui s’avère né­ces­saire parce que les composants CMS uti­li­sés sont de plus en plus pe­tits », re­marque Pa­trick Gué­ri­nel, le di­rec- teur com­mer­cial et mar­ke­ting d’Al­trics. En Tunisie, Al­trics va re­grou­per ses deux usines – Globe Tech­no­lo­gies à ca­pa­ci­té de pose de 550000 composants/ heure et Atems qui est dé­dié au câ­blage fi­laire – dans une nou­velle usine high-tech ac­tuel­le­ment en construc­tion à Tu­nis. Le nou­veau site de­vrait ac­cueillir 600 per­sonnes contre 450 pour Globe e t Atems au­jourd’hui. Fort de 550 per­sonnes, le groupe Al­trics a réa­li­sé, au cours de son exer­cice fis­cal 2018 (clos fin juin der­nier), un chiffre d’af­faires de 32,3M€. Asi­ca-Si­cap ex­po­sait, comme il le fait ha­bi­tuel­le­ment, à Eno­va Pa­ris. Ce groupe vient de s’agran­dir avec l’ac­qui­si­tion de l’en­tre­prise de sous-trai­tance CMS In­dus­trie, ba­sée à Sain­teFoy-l’Ar­gen­tière (69), et de CMS Elec­tro­nic Ser­vices (Moi­rans, 38), fi­liale de CMS In­dus­trie dé­diée au pro­to­ty­page ra­pide. CMS In­dus­trie et sa fi­liale s’ap­puient sur quelque 70 per­sonnes et ont réa­li­sé, en 2017, un chiffre d’af­faires de 8,4 M€ (7,7 M€ pour CMS In­dus­trie et 0,7 M€ pour CMS Elec­tro­nic Ser­vices). Leurs clients ap­par­tiennent aux do­maines du fer­ro­viaire, de l’éclai­rage, de l’in­dus­triel, de l’éner­gie ain­si que de la sé­cu­ri­té des biens et des per­sonnes. CMS In­dus­trie pro­pose l’étude, l’in­dus­tria­li­sa­tion, la fa­bri­ca­tion (as­sem­blage de cartes et in­té­gra­tion de sys­tèmes) ain­si que le main­tien en condi­tions opé­ra­tion­nelles. Avec ce ra­chat, Asi­ca-Si­cap (en­vi­ron 150 per­sonnes et 24M€ de CA) muscle son offre de ser­vices et agran­dit sa cou­ver­ture géo­gra­phique.

≥ L’édi­tion 2018 d’Eno­va Pa­ris a re­grou­pé 261 ex­po­sants. Il y avait trois vil­lages tech­no­lo­giques et un es­pace de dé­mons­tra­tion sur le thème « Comment les nou­velles tech­no­lo­gies de l’op­tique, de l’in­fra­rouge et du té­ra­hertz per­mettent de lut­ter contre la contre­fa­çon » .

≥ El­lipse- Tro­nic, four­nis­seur de cir­cuits im­pri­més, de composants et de sous- en­sembles en pro­ve­nance d’Asie, dis­pose d’un site in­ter­net, PCB­pro­to­type. com, dé­dié à la prise en charge des com­mandes de pro­to­types et de pe­tites quan­ti­tés de cir­cuits im­pri­més.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.