De la pu­ni­tion à la ré­pa­ra­tion, il y a un chan­ge­ment de pa­ra­digme

Esprit Bébé - - Paroles De Papas -

Quel est le rôle de la pu­ni­tion se­lon vous? Pour avoir une va­leur d’ap­pren­tis­sage, une pu­ni­tion doit se rap­pro­cher le plus pos­sible d’une consé­quence lo­gique pro­vo­quée par le com­por­te­ment de ma­nière à ce que l’en­fant puisse pen­ser et ré­flé­chir à ce qu’il a mal fait. Au lieu de pu­ni­tion, il vaut donc mieux par­ler de ré­pa­ra­tion. Le concept même de pu­ni­tion a de mau­vaises conno­ta­tions, le concept de ré­pa­ra­tion semble plus lo­gique, plus in­tel­li­gent, plus équi­table. Vous pou­vez donc prendre le temps d’ex­pli­quer à votre en­fant que vous n’êtes pas en train de le pu­nir « gra­tui­te­ment » mais qu’il doit être res­pon­sable de ses actes et ré­pa­rer le dom­mage au be­soin. La sanc­tion doit donc être ré­pa­ra­trice, dans la me­sure du pos­sible. Par exemple, ré­pa­rer ce que l’en­fant a cas­sé, re­mettre en place ce qu’il a dé­fait, net­toyer ce qu’il a sa­li : la faute est « ré­pa­rée », on n’en parle plus. Qu'est-ce qu'une bonne pu­ni­tion à votre avis? La bonne pu­ni­tion est celle que vous pou­vez sou­te­nir car vous la sen­tez juste, adap­tée à l’âge de votre en­fant et à l’im­por­tance de sa trans­gres­sion. Elle doit lui faire com­prendre sa faute, et lui per­met d’ap­prendre le com­por­te­ment adap­té et at­ten­du. Mais il faut éga­le­ment dire à votre en­fant que vous comp­tez sur lui pour qu'il ne re­com­mence plus sa bê­tise.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.