La cui­sine fait-mai­son ne fait pas gros­sir

Esprit Bébé - - Parents -

Quand on fait la cui­sine soi-même, tous les sens sont im­pli­qués la vi­sion, le tou­cher, l'odo­rat, le goût. Et quand les sens sont im­pli­qués le cer­veau et aus­si im­pli­qué. Ain­si, il di­gère mieux et as­si­mile mieux les nu­tri­ments conte­nus dans ces re­pas Faits-mai­son. Entre un plat in­dus­triel que votre cer­veau n’a pas « connu », et un plat dont il a sen­ti la bonne odeur alors qu'il cui­sait len­te­ment sur feu doux, il y a une dif­fé­rence. Le cer­veau ne « tra­vaille » pas les deux re­pas de la même ma­nière. Au­tre­ment dit, les deux re­pas ne se­ront pas mé­ta­bo­li­sés de la même ma­nière. Mé­ta­bo­li­sés, ce­la veut dire dé­com­po­sés et trans­for­més en nu­tri­ments à ache­mi­ner vers telles ou telles cel­lules, pro­duire de l’éner­gie, etc.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.