Pics de crois­sance : com­ment les gé­rer ?

Esprit Bébé - - Sommaire -

Avez-vous en­ten­du par­ler des pics de crois­sance ? Du­rant ses pre­miers mois, votre bé­bé va beau­coup gran­dir et ac­qué­rir plu­sieurs com­pé­tences qui peuvent pro­vo­quer un chan­ge­ment au ni­veau de son com­por­te­ment. Fai­sons le dé­cryp­tage de ces pics qui durent en gé­né­ral quelques jours et peuvent sur­ve­nir n’im­porte quand du­rant les pre­miers mois. Com­ment les re­con­naître et com­ment y faire face ? Suivez-nous.

QU’EST-CE QU’UN PIC DE CROIS­SANCE ?

Un pic de crois­sance est une phase clé dans la crois­sance de bé­bé. C’est une pé­riode pen­dant la­quelle bé­bé va avoir des be­soins ac­crus et de­man­der beau­coup plus d'at­ten­tion. Ain­si, votre bé­bé évo­lue ra­pi­de­ment, et com­prend mieux le monde qui l’en­toure. En très peu de temps, il ac­quiert de nou­velles com­pé­tences, ap­prend à mieux connaître son corps, pro­gresse d’un point de vue sen­so­riel et a donc plus be­soin de se nour­rir. Cette pé­riode de tran­si­tion se tra­duit aus­si par une vo­lon­té presque conti­nue de té­ter. Un mo­ment où bé­bé va té­ter beau­coup plus du­rant en­vi­ron 24 à 48h, voire 72h, (en moyenne toutes les deux heures), ce qui va obli­ger la ma­man à adap­ter sa pro­duc­tion de lait à la crois­sance de bé­bé. Cer­tains spé­cia­listes af­firment que la com­po­si­tion du lait se mo­di­fie et s'adapte au mo­ment d'un pic de crois­sance. En ef­fet, les be­soins du bé­bé évo­luent alors, non seule­ment en termes de quan­ti­té mais éga­le­ment en termes de com­po­si­tion. Les pics de crois­sance concernent tous les en­fants, pas­sage qui se dé­roule gé­né­ra­le­ment sans sou­cis quand le bé­bé est bi­be­ron­né, (pour un bé­bé au bi­be­ron on ra­joute une dose sup­plé­men­taire pour s’adap­ter à ses be­soins), mais peuvent être plus durs à vivre quand bé­bé est al­lai­té.

QUAND SUR­VIENNENT-ILS ?

Les pics de crois­sance peuvent sur­ve­nir à n’im­porte quel mo­ment. Les plus gros pics de crois­sance sur­viennent gé­né­ra­le­ment entre le 7 et le 10ème jour de la vie de bé­bé, puis à 3 se­maines, 6 se­maines, par­fois 9 se­maines, puis à 3 mois, 6 mois, par­fois à 9 et 12 mois et pour une du­rée de 24/48h ou sur plu­sieurs jours. Si cer­tains pics passent to­ta­le­ment in­aper­çus, d’autres né­ces­sitent de faire preuve de pa­tience.

ET SI BÉ­BÉ VIENT À MAN­QUER DE LAIT DU­RANT LE PIC DE CROIS­SANCE ?

La peur de ne pas avoir as­sez de lait est bien sou­vent le prin­ci­pal sou­ci des mères du­rant le pic de crois­sance et de­vant la forte de­mande de bé­bé. Qu’une chose soit claire : vous ne man­que­rez ja­mais de lait! En ef­fet, ces té­tées peu es­pa­cées vont en­voyer des si­gnaux au cer­veau de la ma­man permettant ain­si au lait de se mo­di­fier que ce soit en ma­tière de com­po­si­tion ou de quan­ti­té afin qu’il s’adapte aux nou­veaux be­soins de l’en­fant. Plus les seins sont vi­dés bien et sou­vent, plus ils pro­dui­ront. Alors qu'au contraire, si vous cher­chez à es­pa­cer les té­tées, les seins ne se­ront pas as­sez sti­mu­lés et ne don­ne­ront pas as­sez de lait.

SIGNES D'UN PIC DE CROIS­SANCE

Bé­bé a plus d'ap­pé­tit : ce­la se tra­duit par un bé­bé qui se met à té­ter toutes les 2 heures, ou bien plus sou­vent (sur­tout le soir), et qui ne semble pas sa­tis­fait. Il a be­soin de plus de lait, et pour ce faire, il au­ra be­soin de té­ter plus pen­dant 2 ou 3 jours. Bé­bé est plus « col­lant » : le pic de crois­sance rend aus­si le bé­bé beau­coup plus «col­lant». Il au­ra, en ef­fet, be­soin d’être ré­gu­liè­re­ment dans les bras. Il est donc im­por­tant de l’apai­ser et de le ras­su­rer en lui don­nant une dose suf­fi­sante de câ­lins. Bé­bé est « bou­gon » : Du­rant cette pé­riode bé­bé est sou­vent plus dif­fi­cile que d’ha­bi­tude, il s'énerve fa­ci­le­ment, tire sur le sein, le lâche, le re­prend, pleure entre temps, etc. Ce sont sou­vent les pre­miers signes de la pous­sée de crois­sance, sur­tout le chan­ge­ment d'hu­meur sou­dain de bé­bé. Bé­bé a be­soin de plus de som­meil : Quand bé­bé dort, son cer­veau pro­duit une pro­téine ap­pe­lée hor­mone de crois­sance (hGH). C’est donc na­tu­rel qu’il ait be­soin de plus de som­meil lors d'une pous­sée de crois­sance. Votre bé­bé pour­ra ain­si avoir be­soin de faire plus de siestes du­rant la jour­née ou de dor­mir plus long­temps la nuit. Pro­fi­tez-en pour vous re­po­ser aus­si. Bé­bé prend du poids : les pics de crois­sance per­mettent à bé­bé de prendre du poids, mais aus­si de gran­dir. Il n’est donc pas éton­nant que d’une se­maine à l’autre, il semble pe­ser plus lourd. Néan­moins, ne pe­sez pas votre bé­bé trop fré­quem­ment. Les spé­cia­listes recommandent de pe­ser une fois par mois les bé­bés âgés de 2 se­maines à 6 mois, et une fois tous les deux mois les bé­bés âgés de 6 à 12 mois.

QUELS SONT LES BONS GESTES POUR GÉ­RER UN PIC DE CROIS­SANCE ?

Pen­ser aux bons gestes pour gé­rer un pic de crois­sance est un ré­flexe que de­vrait avoir toute ma­man afin d'an­ti­ci­per ces dif­fi­cul­tés et de les sur­mon­ter fa­ci­le­ment. Hy­dra­tez-vous : Boire suf­fi­sam­ment d'eau vous ai­de­ra à moins res­sen­tir la fa­tigue et à pro­duire plus de lait. Vous pou­vez éga­le­ment es­sayer les ti­sanes d’al­lai­te­ment, pré­fé­rez les pro­duits bio­lo­giques. Met­tez votre bé­bé au sein dès qu’il le de­mande : Bé­bé a un be­soin en lait dif­fé­rent sur ces quelques jours, et comme c’est très pas­sa­ger, lais­sez-vous faire. Les tech­niques pour bien vivre ce pas­sage sont mul­tiples : chan­gez de sein beau­coup plus sou­vent qu’à l’ha­bi­tude, ca­lez-vous dans un bon fau­teuil avec bé­bé et un bon livre (ou un bon DVD) ou en­core choi­sis­sez le por­tage en écharpe pour al­lai­ter bé­bé tout en conti­nuant vos ac­ti­vi­tés. Plus vous se­rez dis­po­nible pour votre bé­bé, et plus les té­tées se­ront fré­quentes, plus vite la pous­sée de crois­sance se ter­mi­ne­ra. Re­po­sez-vous : C'est le mo­ment de rester au lit avec bé­bé en peau à peau, de prendre du temps pour vous re­po­ser et faire le plein de câ­lins. De­man­dez de l'aide au­tour de vous. Plus vous se­rez se­reine et re­po­sée, plus le pro­ces­sus ira vite.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.