Des conseils pour com­men­cer avec le bi­be­ron

Esprit Bébé - - Sommaire -

Du­rant ses pre­miers mois, votre bé­bé est al­lai­té au sein, mais vous al­lez de­voir in­tro­duire le bi­be­ron peu à peu, par choix ou par obli­ga­tion. Voi­ci des conseils pour vous ai­der à bien com­men­cer cette nou­velle rou­tine. COM­MENT COM­MEN­CER ?

En cas d'al­lai­te­ment, on conseille sou­vent aux mamans d'at­tendre en­vi­ron au moins un mois pour don­ner le bi­be­ron, afin que bé­bé soit suf­fi­sam­ment ha­bi­tué au sein. Si vous dé­ci­dez après -par choix ou par obli­ga­tion- de lui don­ner le bi­be­ron, com­men­cez par ha­bi­tuer bé­bé à la tex­ture de la té­tine en ré­dui­sant le nombre de té­tées deux se­maines à l’avance. Cette phase tran­si­toire per­met d’avoir suf­fi­sam­ment de temps et d’éviter un se­vrage trop bru­tal. Vous pou­vez com­men­cer par sup­pri­mer la té­tée du mi­lieu d'après-mi­di puis celle de la ma­ti­née, avant de sup­pri­mer les té­tées du mi­di, puis du soir, et en­fin celle du ma­tin. Aug­men­tez pro­gres­si­ve­ment le nombre de biberons en jour­née ; vers deux mois, chaque prise se­ra gé­né­ra­le­ment es­pa­cée de 3 à 4 heures. Vous pou­vez com­men­cer à ti­rer votre lait et à don­ner du lait ma­ter­nel en bi­be­ron. Ain­si, votre bé­bé pour­ra s'ha­bi­tuer au bi­be­ron sans su­bir un chan­ge­ment de lait. La suc­cion du bi­be­ron est un peu dif­fé­rente de celle du té­ton, votre bé­bé doit donc y al­ler dou­ce­ment.

LA PRÉ­PA­RA­TION DU BI­BE­RON

Les condi­tions de pré­pa­ra­tion des biberons sont es­sen­tielles pour pré­ser­ver la san­té du nour­ris­son. Elles per­mettent d'éviter les conta­mi­na­tions mi­cro­biennes qui peuvent être à l'ori­gine d'in­fec­tions graves, no­tam­ment chez l'en­fant pré­ma­tu­ré ou de faible poids. Voi­ci les re­com­man­da­tions de « l’Agence na­tio­nale de sé­cu­ri­té sa­ni­taire de l’ali­men­ta­tion » : Pré­pa­rez le bi­be­ron sur un plan de tra­vail propre, la­vez-vous soi­gneu­se­ment les mains avec du sa­von et sé­chez-les avec un tor­chon propre ou avec du pa­pier ab­sor­bant je­table. Uti­li­sez la cuillère-me­sure (do­sette) is­sue de la boîte d’ori­gine de la poudre de lait. Pré­pa­rez le bi­be­ron juste avant de le don­ner à bé­bé pour pré­ve­nir toute pro­li­fé­ra­tion bac­té­rienne dans la for­mule. Ne pré­pa­rez pas le bi­be­ron en avance : une fois prêt, le bi­be­ron doit être consom­mé dans l’heure. Ne gar­dez ja­mais un fond de bi­be­ron qui n'a pas été consom­mé. Je­tez-le. Pour les sorties, c’est la même chose. Glis­sez un bi­be­ron d’eau et une boîte her­mé­tique, avec juste la quan­ti­té de lait en poudre né­ces­saire, dans votre sac à lan­ger. Il ne reste plus qu’à mé­lan­ger les deux in­gré­dients le mo­ment ve­nu. Ex­cep­tion­nel­le­ment, le bi­be­ron peut être pré­pa­ré à l'avance et conser­vé au ré­fri­gé­ra­teur dans la par­tie la plus froide, à une tem­pé­ra­ture in­fé­rieure ou égale à 4°C (pas dans la porte du ré­fri­gé­ra­teur). Res­pec­tez le do­sage : une me­sure de poudre pour 30ml d’eau (quel que soit le lait) : ni plus, ni moins. Ne ten­tez pas d'ajou­ter de la poudre : un lait trop char­gé peut être dan­ge­reux. Avant de don­ner le bi­be­ron à bé­bé, la poudre de lait doit être com­plè­te­ment dis­soute. La bonne tech­nique consiste à fer­mer le bi­be­ron et à l'agi­ter cir­cu­lai­re­ment et ver­ti­ca­le­ment en le fai­sant rou­ler dans les mains. Ne ré­chauf­fez pas le lait qui sort du fri­go en le lais­sant à l’air libre : des mi­crobes peuvent se dé­ve­lop­per. Ré­chauf­fez plu­tôt le bi­be­ron soit au bain-ma­rie, soit au chauffe-bi­be­ron. Pour éviter les brû­lures, n’uti­li­sez ja­mais le four à mi­cro-ondes. Il fau­dra que le bi­be­ron soit à une tem­pé­ra­ture si­tuée entre 32 et 37°C. Si le bi­be­ron est ré­chauf­fé, il doit être consom­mé dans la de­mi-heure, car les germes s’y dé­ve­loppent en­core plus vite. Quant aux biberons de lait li­quide prêts à l’em­ploi, ils ne se conservent pas après ré­chauf­fage.

COM­MENT BIEN NET­TOYER LE BI­BE­RON ?

Un net­toyage mi­nu­tieux des biberons s'ef­fec­tue par étapes. Juste après avoir don­né le bi­be­ron à bé­bé, vi­dezle. Rin­cez-le à l'eau froide. Dé­ta­chez le bi­be­ron en sé­pa­rant la té­tine, la bague et le ca­pu­chon. Net­toyez le bi­be­ron avec de l'eau chaude, du li­quide vais­selle et un écou­villon, ou "gou­pillon" (brosse al­lon­gée, mon­tée sur un long manche). La­vez la té­tine, la bague et le ca­pu­chon, en en­le­vant bien les ré­si­dus de lait (en par­ti­cu­lier dans les rai­nures de la bague et l’ex­tré­mi­té de la té­tine). Rin­cez abon­dam­ment. La mise en forme est dif­fé­rente des autres pa­ra­graphes ? La­vez et rin­cez l’écou­villon, puis lais­sez-le sé­cher à l’air libre éga­le­ment, brosse vers le haut, dans un en­droit propre. Vous pou­vez aus­si la­ver les biberons au lave-vais­selle en uti­li­sant le pro­gramme "cycle com­plet avec sé­chage", sur une tem­pé­ra­ture d'au moins 65°. Les té­tines en ca­ou­tchouc doivent être la­vées sé­pa­ré­ment à la main.

QUELLE EAU CHOI­SIR POUR LE BI­BE­RON ?

Les pre­miers mois de leur vie, les bé­bés sont fra­giles, car leurs reins sont en­core im­ma­tures et leur or­ga­nisme est en plein dé­ve­lop­pe­ment. C'est pour­quoi le choix de l'eau de pré­pa­ra­tion pour les biberons est aus­si im­por­tant que ce­lui de la poudre de lait et doit être adap­té à leurs be­soins. En bou­teille, choi­sis­sez une eau fai­ble­ment mi­né­ra­li­sée et por­tant la men­tion "convient à l'ali­men­ta­tion des nour­ris­sons". On en­tend par eau "fai­ble­ment mi­né­ra­li­sée", une eau dont l'éti­quette af­fiche une te­neur en ré­si­dus secs in­fé­rieure à 500 mg/l. Ces eaux sont qua­si-exemptes de ni­trates, com­po­sés pré­sents dans l'eau du robinet à des taux très va­riables se­lon les ré­gions et les villes. Les ni­trates sont par­ti­cu­liè­re­ment no­cifs pour l'or­ga­nisme en­core fra­gile de votre bé­bé. La quan­ti­té de fluor est aus­si un cri­tère de choix. Il convient d’uti­li­ser une eau n’en conte­nant pas plus de 0,3 mg par litre. Dans tous les cas, les ni­trates ne doivent pas dé­pas­ser 10 mg par litre. Avant l'âge de 6 mois, l'eau du robinet est à éviter car sa com­po­si­tion n'est pas constante et peut va­rier d'une ré­gion à l'autre. Elle peut conte­nir une te­neur en ni­trates trop éle­vée pour le nour­ris­son ou être trop for­te­ment mi­né­ra­li­sée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.