I LA MO­LÈNE

La plante de lu­mière qui guide notre che­min de vie

Esprit Yoga - - SOMMAIRE - Par Sté­phane Col­liège*

La plante de lu­mière nous montre le che­min

La mo­lène (Ver­bas­cum Thap­sus), ap­pe­lée aus­si bouillon blanc, est une plante de la fa­mille des Scro­phu­lia­ra­cées. Parce qu'elle est bis­an­nuelle, la pre­mière an­née, elle forme au ras du sol une ro­sace de feuilles pu­bes­centes de cou­leur vert pâle. La deuxième an­née, elle forme sa hampe flo­rale à l'ex­tré­mi­té de la­quelle sont dis­po­sées en épi de nom­breuses mi­nus­cules fleurs jaunes écla­tantes, consti­tuées de cinq pé­tales et cinq sé­pales, ce qui d'un point de vue bo­ta­nique font d'elles des fleurs par­faites. Sou­vent consi­dé­rée comme une mau­vaise herbe, la mo­lène est une plante sau­vage qui pousse dans les ré­gions tem­pé­rées et sur les sols hu­mides aux abords des bois ou sur le bord des routes. À moins d'être culti­vée, la mo­lène est une plante so­li­taire.

En her­bo­ris­te­rie, ce sont sur­tout ses feuilles et ses fleurs qui sont uti­li­sées. On la re­trouve sous forme de feuilles sé­chées en in­fu­sions, pour la pré­pa­ra­tion de concen­trés li­quides, ain­si que la confec­tion de si­rops. Pre­nez soin de bien fil­trer, car les feuilles de mo­lène contiennent de nom­breux poils sus­cep­tibles d'ir­ri­ter la gorge. Parce qu'elle contient des mu­ci­lages et des iri­doïdes, la mo­lène est une plante ex­pec­to­rante et re­laxante. Elle di­late les bronches et a éga­le­ment des pro­prié­tés an­ti-in­flam­ma­toires, qui font d'elle une plante in­té­res­sante pour les af­fec­tions pul­mo­naires.

Les fleurs de mo­lène sont pec­to­rales. Elles sont uti­li­sées pour la pré­pa­ra­tion de ma­cé­rats hui­leux aux pro­prié­tés an­ti­sep­tiques et ci­ca­tri­santes, très utiles en ap­pli­ca­tion ex­terne, pour cal­mer les maux d'oreilles et les otites chez les en­fants. Les feuilles sé­chées sont éga­le­ment uti­li­sées dans la pré­pa­ra­tion de mé­langes de plantes à fu­mer, pour pré­ve­nir les ir­ri­ta­tions pul­mo­naires : mé­lan­gez des feuilles sé­chées de mo­lène, menthe poi­vrée et as­pé­rule odo­rante à part égale. Met­tez le mé­lange dans un pot am­bré avec un mor­ceau de pomme du­rant 24 heures pour par­tiel­le­ment l'hy­dra­ter et évi­ter ain­si qu'il se consume trop ra­pi­de­ment lors­qu'il se­ra fu­mé.

Au Moyen-âge, la hampe flo­rale de la mo­lène était uti­li­sée pour confec­tion­ner des torches. Se­lon la théo­rie des si­gna­tures, la mo­lène sym­bo­lise la force et l'ali­gne­ment par son cô­té droit, ain­si que la dou­ceur en rai­son de ses feuilles du­ve­teuses. Sur un plan sub­til, la mo­lène est un re­mède de lu­mière, rai­son pour la­quelle elle est uti­li­sée en Inde pour contrer la ma­gie et les es­prits ma­lé­fiques. L'élixir flo­ral de mo­lène fa­vo­rise l'écoute in­té­rieure et per­met­trait de prendre des dé­ci­sions plus en confor­mi­té et en har­mo­nie avec notre conscience.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.