Esprit Yoga

MA SADHANA

Au mo­ment de choi­sir votre es­pace de sadhana, il est im­por­tant de prendre en consi­dé­ra­tion son orien­ta­tion vers l'est.

- PAR CÉ­LINE CHADELAT Asana

Être à l'est. L'im­por­tance de cette orien­ta­tion dans l'es­pace de votre sadhana

Si la tra­di­tion du yo­ga re­com­mande cette di­rec­tion, c'est d'abord parce que c'est de ce cô­té que les pre­miers rayons du so­leil illu­minent la terre. Cette di­rec­tion est por­teuse d'une éner­gie par­ti­cu­lière. Ain­si, l'en­chaî­ne­ment de yo­ga ma­jeure qu'est la sa­lu­ta­tion au so­leil se pra­tique au pe­tit ma­tin face à l'est. Pra­ti­quer la sa­lu­ta­tion au so­leil vers ce point car­di­nal est une ma­nière d'ex­po­ser sa conscience et son corps aux vi­bra­tions du so­leil le­vant. La lu­mière dif­fu­sée par le so­leil est dans son sens le plus noble, spi­ri­tuelle. L'est en sans­krit se nomme Pur­va qui si­gni­fie aus­si « pre­mier », « tôt » ou « pré­cé­dent ».

L'est dans la sym­bo­lique du corps

Mieux connu peut-être pour dé­crire les as­pects du Yo­ga Asa­na, pur­va ou « cô­té est » est as­so­cié à l'en­semble de l'avant du corps, tan­dis que pa­shi­ma, qui si­gni­fie « ouest », se ré­fère à l'ar­rière du corps. Le cô­té gauche du corps est re­lié à ut­tar, la di­rec­tion du nord. Le cô­té droit du corps est as­so­cié à dak­si­ni, qui si­gni­fie le sud.

Pur­vot­ta­na­sa­na si­gni­fie donc « la pos­ture du cô­té Est du corps »

Ain­si, Pur­vot­ta­na­sa­na est une asa­na qui peut être tra­duite par « pos­ture in­tense du cô­té Est » du corps. Dans cette pos­ture en planche in­ver­sée, l'avant du corps, le cô­té pur­va est jus­te­ment éti­ré et ou­vert. Dans cette pos­ture, nous nous ap­puyons sur la force des muscles du coeur et des jambes, ain­si que sur le sou­tien des épaules sous le coeur. En sou­le­vant la poi­trine et le coeur vers le ciel, cette asa­na rap­pelle aux yo­gis la conscience su­pé­rieure si­tuée au-de­là du corps et de l'es­prit. Alors que le so­leil « se lève à l'est et se couche à l'ouest », l'est est aus­si connu comme la di­rec­tion de nou­veaux com­men­ce­ments et de nos po­ten­tiels la­tents. Elle est en­fin la di­rec­tion du re­tour à son être pro­fond sym­bo­li­sé par le le­ver du so­leil in­té­rieur qui nous anime et nous nour­rit.

Avant d'en­trer dans cette pos­ture, au mo­ment de l'ou­ver­ture de votre sadhana, pre­nez le temps de po­ser votre in­ten­tion per­son­nelle en lien avec l'éner­gie de l'est.

• Chan­tez 3 fois le son « Aum » en al­lu­mant votre bou­gie ou votre lampe à huile en pos­ture du dia­mant ou du lo­tus.

• Ins­pi­rez et ex­pi­rez lon­gue­ment 3 fois.

• Joi­gnez vos mains au coeur, for­mu­lez votre in­ten­tion et po­sez-là in­té­rieu­re­ment.

Par exemple : « puisse la lu­mière s'éveiller en moi et illu­mi­ner mon corps, mon men­tal et mon es­prit », « puisse mon pro­jet se dé­rou­ler dans la paix et l'har­mo­nie », « puisse l'évo­lu­tion vers l'épa­nouis­se­ment total de mes ca­pa­ci­tés se pour­suive, puisse mon être se réa­li­ser plei­ne­ment ».

Puis pre­nez la pos­ture. Avec pur­vot­ta­na­sa­na, vous sor­tez de votre zone de confort pour réa­li­ser votre in­ten­tion. C'est le mo­ment où vous of­frez votre temps, votre éner­gie, votre corps et votre es­prit. Ce­la de­mande à la fois du lâ­cher-prise et une in­ten­tion fer­me­ment éta­blie dans votre coeur.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France