Esprit Yoga

BEAUTÉ HO­LIS­TIQUE

Les pieds font le lien entre la terre et le reste de notre corps, sup­portent chaque jour notre poids, nous per­mettent de mar­cher, de dan­ser, de faire du yo­ga. Peut-être pour­rions-nous leur rendre la pa­reille, et mieux nous de nos pré­cieuses ex­tré­mi­tés.

- PAR ORIANE ROUS­SET Lifehacks

D'un pas lé­ger : s'oc­cu­per avec amour de ses pieds

COMME CHAQUE par­tie de notre corps, les pieds sont fas­ci­nants. Ils pos­sèdent 7 200 ter­mi­nai­sons ner­veuses et des cap­teurs neu­ro­lo­giques in­for­mant conti­nuel­le­ment le cer­veau afin qu'il puisse gé­rer les chan­ge­ments pos­tu­raux en fonc­tion du ter­rain, de la pres­sion ou de la tem­pé­ra­ture. Ils nous portent et nous font avan­cer au rythme moyen de 6 000 pas par jour (hors gros fai­néants…). Nous sommes sou­vent bien in­grats en les étouf­fant dans des chaus­sures ou en né­gli­geant de les soi­gner cor­rec­te­ment. En­tre­te­nir ses pieds ap­porte pour­tant un bien-être gé­né­ral du corps et de l'es­prit. Voi­ci un pro­gramme en 4 étapes, pour avan­cer d'un pas plus lé­ger, au sens propre comme au sens fi­gu­ré

1 DÉLASSER

Après une jour­née à pié­ti­ner, cou­rir, ou en­core à stag­ner, vos pieds et vous avez bien be­soin d'une pe­tite pause. Le bain de pieds est idéal. Chaud ou froid, il pré­sente de nom­breux bien­faits.

Bain de pieds « at­ter­ris­sage en dou­ceur ». Si vous ne te­nez pas en place et que vous êtes en­core phy­si­que­ment et men­ta­le­ment agi­té à la fin de la jour­née, choi­sis­sez de plon­ger vos pieds dans une bas­sine d'eau chaude, ajou­tez-y 3 gouttes d'huile es­sen­tielle de la­vande pour cal­mer la ner­vo­si­té et chas­ser le stress, ain­si que 2 gouttes d'une huile es­sen­tielle boi­sée comme le cèdre de l'at­las, le san­tal ou en­core le vé­ti­ver, pour vous an­crer plei­ne­ment dans le pré­sent. Pre­nez le temps d'at­ter­rir en écou­tant de la mu­sique et res­pi­rez, en lais­sant vos pieds se po­ser dans le sol.

Bain de pieds « jambes lourdes ». Si vos jambes sont lourdes et que vous souf­frez de troubles de la cir­cu­la­tion, bai­gnez vos pieds pen­dant 3 min dans une eau à 15°C (at­ten­tion à bien cou­vrir le reste du corps en hi­ver), ad­di­tion­née de 2 gouttes d'huile es­sen­tielle de menthe poi­vrée pour ac­cen­tuer la sen­sa­tion de frai­cheur, et de 2 gouttes de cy­près pour dé­con­ges­tion­ner les jambes et don­ner un coup de fouet à la cir­cu­la­tion san­guine.

Bains de pieds « rai­deurs mus­cu­laires ». Si vous avez des rai­deurs mus­cu­laires et ar­ti­cu­laires, choi­sis­sez un sel à l'ar­ni­ca (sels de bain à l'ar­ni­ca Kneipp, green­weez.com). Pour une ex­pé­rience plus sensoriell­e, ten­tez les sels aux plantes aro­ma­tiques, à trans­for­mer en gommage avec quelques gouttes d'huile vé­gé­tale. Les sels sont ex­cel­lents aus­si, pour as­sai­nir la peau, re­mi­né­ra­li­ser, vi­vi­fier et apai­ser les ten­sions mus­cu­laires. Le sel d'ep­som, par­ti­cu­liè­re­ment riche en ma­gné­sium, est an­ti-in­flam­ma­toire et dé­con­trac­tant. Le sel rose de l'hi­ma­laya est dé­toxi­fiant.

2 RE­LAN­CER LA CIR­CU­LA­TION DE L'ÉNER­GIE

Se­lon la mé­de­cine chi­noise tra­di­tion­nelle, le pied est en re­la­tion constante avec l'es­sence de la terre. Elle consi­dère que le corps hu­main est tra­ver­sé par des cou­rants éner­gé­tiques, et que le main­tien de leur cir­cu­la­tion est la base d'une bonne san­té. Ces flux éner­gé­tiques

par­courent le corps à tra­vers 12 mé­ri­diens prin­ci­paux qui font le lien entre les or­ganes. La plante des pieds étant le siège de nom­breux points ré­flexes de ces mé­ri­diens, acu­pres­sion et ré­flexo­lo­gie peuvent ai­der à ré­équi­li­brer l'or­ga­nisme. Et qu'y a-t-il de plus re­laxant qu'un mas­sage des pieds ?

Après votre bain, pre­nez soin de bien sé­cher la peau, et d'ap­pli­quer une huile pour fa­ci­li­ter le mas­sage (huile de prune Oden, odeur dé­li­cieuse et plantes 100 % fran­çaises). Le contact sen­suel des mains est im­por­tant dans tout soin, il en­voie au cer­veau un si­gnal ras­su­rant ; le corps y se­ra d'au­tant plus ré­cep­tif. Vous pou­vez vous lais­ser gui­der par votre in­tui­tion, ef­fleu­rer, pé­trir, fric­tion­ner, et dé­faire les ten­sions plan­taires en vous fiant à vos sen­sa­tions, ou vous mu­nir d'ac­ces­soires, pour mieux ci­bler les points à sti­mu­ler. Il existe des chaus­settes qui car­to­gra­phient l'em­pla­ce­ment des zones ré­flexes des or­ganes sous le pied droit et le pied gauche (Cof­fret mas­sage ré­flexo­lo­gie des pieds, Na­ture et dé­cou­verte), ou en­core des se­melles d'acu­pres­sion avec pierres en si­li­cone (vivre-mieux.com), à por­ter quelques heures dans la jour­née pour ti­tiller, sans y pen­ser, tous les points im­por­tants.

3 RE­CON­NEC­TER SE

Re­ti­rer ses chaus­sures et mar­cher pieds nus peut dé­jà faire des mi­racles sur notre bien-être glo­bal. Notre corps est conçu pour bou­ger. Les chaus­sures ri­gides, tout comme les vê­te­ments ser­rés, contraigne­nt nos mou­ve­ments na­tu­rels. De plus, les se­melles iso­lantes de nos chaus­sures nous coupent du contact di­rect avec la terre et em­pêchent l'échange élec­trique es­sen­tiel au ré­équi­li­brage de notre corps. Avez-vous dé­jà en­ten­du par­ler de l'ear­thing ? Cette pra­tique très na­ture consiste à mar­cher pieds nus sur l'herbe, le sable ou en­core la terre, pour se re­con­nec­ter élec­tri­que­ment. En plus des sen­sa­tions agréables que pro­cure le fait de mar­cher sans chaus­sures, des re­cherches ont mon­tré que l'ear­thing ré­dui­sait le stress et l'état in­flam­ma­toire, et per­met­tait une meilleure ré­cu­pé­ra­tion.

Dé­chaus­sez-vous dés que vous le pou­vez et le plus long­temps possible, à la cam­pagne, à la plage, dans la fo­rêt. Pour une ex­pé­rience de connexion to­tale à soi et à la na­ture, es­sayez la marche mé­di­ta­tive (sur ce su­jet voir aus­si p. 32), très lente, pieds nus, im­mer­gé dans la fo­rêt, à la fa­çon des moines boud­dhistes. Res­sour­çant !

 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France