Esprit Yoga

NU­TRI­TION

Vi­ta­li­té et Minceur

- TEXTE ÉMILIE BORRIGLION­E Health · Food Industry · Healthy Food · Lifehacks · Industries · Healthy Living

Ren­dons-les du­rables avec la na­tu­ro­pa­thie

PEN­DANT LONG­TEMPS, les per­sonnes en sur­poids ou fa­ti­guées se tour­naient vers les ré­gimes hy­po­ca­lo­riques et le sport jus­qu'à l'ex­cès. L'ap­proche de la na­tu­ro­pa­thie consi­dère l'in­di­vi­du dans sa glo­ba­li­té pour dé­fi­nir les spé­ci­fi­ci­tés de cha­cun afin de re­trou­ver vi­ta­li­té et minceur du­rable. Le bi­lan na­tu­ro­pa­thique est un vé­ri­table état des lieux in­di­vi­duel qui per­met d'éva­luer votre état du mo­ment, votre ali­men­ta­tion, votre éner­gie, votre som­meil, votre en­vi­ron­ne­ment, votre ni­veau de stress… Deux élé­ments sont ob­ser­vés de près, la vi­ta­li­té et les émonc­toires. En ef­fet, il est in­dis­pen­sable de res­pec­ter notre ni­veau d'éner­gie et la ca­pa­ci­té de notre corps à éli­mi­ner.

1. Pal­lier le manque de vi­ta­li­té

Lorsque le corps a ac­cu­mu­lé de nom­breuses ca­rences en vi­ta­mines, mi­né­raux, oli­go­élé­ments, pro­téines, acides gras… , il doit four­nir da­van­tage d'éner­gie pour un même ré­sul­tat. Si l'on ajoute à ce­la le stress, la pol­lu­tion, une ali­men­ta­tion trans­for­mée in­dus­triel­le­ment et un manque de som­meil, ce­la af­fecte jour après jour notre force vi­tale.

Ce­la peut in­duire des maux plus ou moins en lien di­rect : fa­tigue chro­nique, mau­vais som­meil mal­gré une grande fa­tigue, ex­cès de poids, dif­fi­cul­tés di­ges­tives, maux de têtes, dou­leurs ar­ti­cu­laires, dé­prime, pro­blème de peau, des symp­tômes clas­siques pour beau­coup, qui ré­vèlent ce­pen­dant un dés­équi­libre ins­tal­lé et qui mal­mène tous nos or­ganes.

Ré­équi­li­brer notre ali­men­ta­tion avec une dé­marche hy­po­toxique est une fa­çon de ne pas sur­char­ger le corps, de l'apai­ser, de ne plus le fa­ti­guer. C'est une ali­men­ta­tion à 80 % vé­gé­tale, riche en fruits, lé­gumes, graines oléa­gi­neuses, cé­réales douces (qui­noa, pe­tit épeautre, millet), en eau et en in­fu­sions de plantes.

Sup­pri­mer les dé­vi­ta­li­sants est une étape dif­fi­cile et pour­tant bé­né­fique : ar­rêt du ta­bac, du ca­fé, du thé, des ex­cès de pro­téines, de pro­duits lai­tiers, des ex­cès d'ac­ti­vi­té phy­sique ou de sé­den­ta­ri­té, l'al­cool… Pour ce­la il est possible de s'ai­der de plantes, d'huiles es­sen­tielles, de com­plé­ments nu­tri­tion­nels et de su­per-ali­ments. Cette pre­mière étape peut du­rer entre 3 se­maines et 3 mois en fonc­tion de la vi­ta­li­té de dé­part.

2. Sou­te­nir le drai­nage des émonc­toires

Une fois la vi­ta­li­té re­trou­vée, ce sont les émonc­toires, c'est-à-dire les portes de sor­tie du corps, qui doivent cor­rec­te­ment fonc­tion­ner. L'or­ga­nisme trans­forme les ali­ments en éner­gie pour toutes nos cel­lules, lors de cette ac­tion, il y a une pro­duc­tion de toxines na­tu­relles. Si cette pro­duc­tion dé­passe notre ca­pa­ci­té d'éli­mi­na­tion, les émonc­toires se fa­tiguent et s'en­crassent. Voi­ci les dif­fé­rents émonc­toires qui entrent en jeu et leurs dés­équi­libres.

Le foie a du mal à gé­rer les mé­langes ali­men­taires ex­ces­sifs, l'ex­cès de pro­téines ani­males et les sucres trop ra­pides. C'est aus­si un or­gane qui souffre des émo­tions telles que la co­lère et la frus­tra­tion. Ses signes de dys­fonc­tion­ne­ment sont une mau­vaise ha­leine, une di­ges­tion lente et lourde, des maux de tête, des ver­tiges, des nau­sées, des cal­culs bi­liaires, des al­ter­nances consti­pa­tion / diar­rhées…

Les reins souffrent de notre manque d'hy­dra­ta­tion quo­ti­dienne d'eau pure mais aus­si des ex­cès de pro­téines et pro­duits lai­tiers, ain­si que des sen­ti­ments de peur et d'in­sé­cu­ri­té. Lors­qu'ils dys­fonc­tionnent, ce­la se tra­duit par des in­fec­tions uri­naires à ré­pé­ti­tion, des my­coses, des cal­culs ré­naux, de la ré­ten­tion d'eau…

Les in­tes­tins sont en lien avec les dé­chets trai­tés par le foie. Il est in­dis­pen­sable d'avoir un bon tran­sit, des pa­rois étanches et un équi­libre bac­té­rien. Les bal­lon­ne­ments, les in­to­lé­rances ali­men­taires, consti­pa­tion, diar­rhée, selles odo­rantes, dé­co­lo­rées sont les signes de son dys­fonc­tion­ne­ment.

Les pou­mons nous per­mettent d'éli­mi­ner nos sur­charges acides du corps. Pour les main­te­nir dans un bon équi­libre, une bonne res­pi­ra­tion est pri­mor­diale. Lors­qu'ils sont en­gor­gés, nous sommes tou­chés par les af­fec­tions ORL : si­nu­sites bron­chites, an­gines, al­ler­gies, rhumes…

La peau, un or­gane qui nous re­couvre en­tiè­re­ment avec ses glandes su­do­ri­pares et ses glandes sé­ba­cées peut aus­si être tou­chée par des af­fec­tions cu­ta­nées : peau grasse, peau sèche, ac­né, pso­ria­sis, trans­pi­ra­tion ex­ces­sive…

 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France