Esprit Yoga

Ana­to­mie ap­pli­quée

-

Les pa­da band­ha

Lorsque nous sommes de­bout, nos pieds n'agissent jamais de ma­nière iso­lée et se connectent à l'ac­tion des jambes. L'ac­ti­va­tion des voûtes plan­taires, pa­da band­ha, dé­bute au ni­veau du bas­sin et plus spé­ci­fi­que­ment de la tête des fé­murs pour s'étendre jus­qu'aux pieds, en ac­ti­vant ain­si les cuisses, les mol­lets et les muscles des pieds. Afin d'ac­ti­ver le pa­da band­ha (cf. image), en­ra­ci­nez la base du gros or­teil et du pe­tit doigt en les re­liant à la par­tie an­té­rieure du ta­lon. De cette fa­çon, vous créez une base tri­an­gu­laire qui pousse l'arc in­terne du pied vers le haut. Dans la pra­tique du yo­ga, toutes les pos­tures de­bout ac­tivent ces forces com­plé­men­taires d'en­ra­ci­ne­ment et pro­pul­sion vers le haut du centre du pied.

Pos­ture de­bout

Celle-ci est dé­ter­mi­née par notre ca­pa­ci­té à dé­char­ger notre poids de ma­nière égale, sur le cô­té in­terne et ex­terne de l'ar­ti­cu­la­tion de la che­ville et du pied. Afin d'ac­ti­ver les voûtes, il est im­por­tant de sol­li­ci­ter les muscles de la par­tie in­fé­rieure de la jambe ce qui se ré­per­cu­te­ra jus­qu'au plan­cher pel­vien. Lorsque le pied se dé­forme ou s'af­fai­blit, la dé­for­ma­tion se ré­pand dans les ar­ti­cu­la­tions des hanches, ou dans les mol­lets et les ti­bias, en obli­geant les che­villes ou la par­tie op­po­sé du corps à com­pen­ser.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France