Esprit Yoga

Au­jourd’hui, je vou­drais vous dire… que vous n’êtes pas seul(e).

-

Qu'il existe sur cette terre des per­sonnes prêtes à vous tendre la main et à vous écou­ter.

Qu'il y a dans ce monde beau­coup plus de beau­té et d'hu­ma­ni­té que ce que vous pen­sez.

Qu'il y a des hommes et des femmes comme vous, ca­pables de vous com­prendre et de vous ac­cep­ter. Et que, mal­gré vos dif­fé­rences, cette ar­mée d'amour est là, quelque part, prête à vous ac­cueillir et à vous ai­mer.

Il y a tant de peurs qui nous sé­parent.

Tant de croyances qui nous re­tiennent éloi­gné(e)s. Tant de condi­tion­ne­ments qui nous em­pêchent de nous ou­vrir et de nous mon­trer tel(le) que l'on est. Tant de bles­sures qui ont re­fer­mé notre coeur.

Long­temps j'ai eu peur de l'autre.

J'ai cru de­voir avan­cer seule.

Long­temps je me suis sen­tie dif­fé­rente.

Et j'ai vou­lu gar­der le coeur fer­mé pour me pro­té­ger.

Et pour­tant, il y a tant de joie dans ce que nous vi­vons lorsque nous sommes en­semble.

Tant d'es­poir dans nos re­gards et dans nos mots. Tant d'amour dans chaque oreille bien­veillante qui écoute, chaque larme qui coule et chaque vi­sage qui sou­rit.

Si nous sa­vions ce dont nous sommes ca­pables. Si nous sa­vions com­bien de mains sont dé­jà là, ten­dues vers nous.

Com­bien il est puis­sant de faire le pas d'être à nou­veau en­semble.

Et com­bien une per­sonne étran­gère hier peut com­plè­te­ment bou­le­ver­ser notre vie au­jourd'hui.

Alors, au­jourd'hui, je vou­drais vous dire de croire en cette re­liance.

De croire en cet amour.

De croire en ce monde.

En l'autre.

En nous.

Et en notre ca­pa­ci­té à nous sou­te­nir et à nous ras­sem­bler.

Et de réa­li­ser que mal­gré tout ce qui nous sé­pare, mal­gré nos dif­fé­rences, nos croyances, nos ori­gines et nos cou­leurs de peau, nous sommes toutes et tous les mêmes.

Des frères et des soeurs avec les mêmes dé­si­rs, les mêmes peurs et les mêmes rêves.

Des frères et des soeurs avec le même coeur qui, mal­gré les couches et les bles­sures qui le re­couvrent, est ca­pable de s'ou­vrir, de re­ce­voir et de don­ner.

Cer­tains jours, moi aus­si je me sens seule, je doute et j'ai peur.

Alors je ferme les yeux et je re­viens à tous ces mo­ments de grâce et d'hu­ma­ni­té que j'ai par­ta­gé et qui me poussent au­jourd'hui à croire en­core en ce rêve. Ce rêve que nous por­tons toutes et tous en se­cret.

Ce rêve que chaque coeur puisse un jour s'ou­vrir, que chaque être sur cette terre puisse un jour gué­rir, que chaque homme et chaque femme puisse dé­cou­vrir le trésor qui vit en lui ou en elle. Ce rêve que le monde en­tier soit à nou­veau de­bout, en marche. Et en­semble.

Newspapers in French

Newspapers from France