Cré­dit d'im­pôt mu­sique

Feuillet Hebdo de la Revue Fiduciaire - - FISCAL -

Le cré­dit d'im­pôt mu­sique se­rait pro­ro­gé pour les dé­penses en­ga­gées jus­qu'au 31 dé­cembre 2022 (CGI art. 220 oc­ties ; voir RF 1092, § 64-1). Par ailleurs, il se­rait amé­na­gé sur les deux points sui­vants.

Le cré­dit d'im­pôt est su­bor­don­né à une de­mande d'agré­ments, pro­vi­soire, puis dé­fi­ni­tif, la­quelle ne peut in­ter­ve­nir qu'à comp­ter du pre­mier an­ni­ver­saire de la créa­tion de la so­cié­té. Cette condi­tion d'an­cien­ne­té se­rait sup­pri­mée dès l'en­trée en vi­gueur de la loi.

Pour ou­vrir droit au cré­dit d'im­pôt, les pro­duc­tions d'en­re­gis­tre­ment pho­no­gra­phiques doivent por­ter sur des al­bums de nou­veaux ta­lents, ces der­niers étant ac­tuel­le­ment dé­fi­nis comme les ar­tistes, groupes d'ar­tistes, com­po­si­teurs ou ar­tistes-in­ter­prètes n'ayant pas dé­pas­sé un seuil de 100 000 ventes pour deux al­bums dis­tincts pré­cé­dant ce nou­vel en­re­gis­tre­ment. Pour les de­mandes d'agré­ments pro­vi­soires dé­po­sées à comp­ter du 1er jan­vier 2020, le seuil de ventes et d'écoutes se­rait dé­fi­ni par dé­cret.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.