France Football

Mostovoï par Schneiderl­in

-

Ils ne font pas partie des plus grands de tous les temps, mais ils ont marqué les acteurs du foot d’aujourd’hui. Le milieu niçois Morgan Schneiderl­in a choisi celui qui le faisait rêver, enfant à la Meinau, le Russe Alexander Mostovoï.

« Quand j’étais petit, mon idole, c’était Alexander Mostovoï, quand il jouait à Strasbourg (NDLR : Schneiderl­in est né à Zellwiller, en Alsace voilà trente et un ans et a été formé au Racing). C’était un meneur russe qui a porté le maillot strasbourg­eois (de 1994 à 1996). Mon père était fan. Quand on allait à la Meinau, je regardais beaucoup Mostovoï. Je suis aussi allé quelquefoi­s aux entraîneme­nts avec mon père et mon grand-père, mais je n’ai pas eu la chance d’avoir son maillot. En revanche, j’ai eu les gants de José Luis Chilavert (gardien paraguayen du Racing de 2000 à 2002) ! J’avais plein de posters dans ma chambre, et Mostovoï était là, bien sûr. Je me rappellera­i toujours ce maillot bleu, sa chevelure, son numéro 10... Pourtant, malgré toute mon admiration, quand il est parti au Celta Vigo, je ne l’ai plus trop suivi. À Strasbourg, il n’y a que la doublette Pagis-niang qui m’a fait autant rêver (en 2004-05). Mickaël Pagis, c’était whaouh ! Pas le même style mais beaucoup d’allure aussi. »

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France