Les Spice Girls, les pré­mices du fé­mi­nisme pop

Glamour (France) - - La Une -

S’il ne de­vait res­ter qu’un seul girls band, ce se­rait sans doute les Spice Girls. Avec 23 mil­lions d’exem­plaires écou­lés à tra­vers le monde, leur pre­mier al­bum Spice classe le quin­tet par­mi les groupes les plus ven­deurs. For­mé après un cas­ting or­ga­ni­sé pour dé­ni­cher des chan­teuses et dan­seuses « ex­tra­ver­ties et am­bi­tieuses », le concept des Spice Girls est créé pour ré­pondre au dé­fer­le­ment des boys bands, en met­tant le fé­mi­nisme à l’ordre du jour bien avant qu’il ne de­vienne un cre­do mains­tream. Cha­cune est af­fu­blée d’un sur­nom – Sca­ry Spice pour Me­la­nie Brown, Ba­by Spice pour Em­ma Bun­ton, Gin­ger Spice pour Ge­ri Hal­li­well, Posh Spice pour Vic­to­ria Beck­ham, Spor­ty Spice pour Me­la­nie Chi­sholm – per­met­tant de les dif­fé­ren­cier, mais aus­si de les en­fer­mer dans une case. Des an­nées plus tard, Posh ad­met­tra que son mi­cro n’était ja­mais al­lu­mé sur scène… S’af­fi­cher fé­mi­niste sans pou­voir l’ou­vrir, on ap­pré­cie­ra l’iro­nie. Mais tout est cal­cu­lé, à grand ren­fort de pro­duits dé­ri­vés : un bio­pic fan­tai­siste sort en 1997 et les pou­pées à leur ef­fi­gie s’ar­rachent pen­dant les fêtes de fin d’an­née. Une « Spi­ce­ma­nia » qui sé­vit tou­jours : l’es­poir qu’elles se re­forment un jour fait battre le coeur des nos­tal­giques. En fé­vrier, une pho­to du groupe pos­tée sur Ins­ta­gram a ali­men­té leurs rêves les plus fous. En vain… pour le mo­ment.

Le concept des Spice Girls est de ré­pondre au dé­fer­le­ment des boys bands, en met­tant le fé­mi­nisme à l’ordre du jour bien avant qu’il ne de­vienne un cre­do mains­tream.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.