KERMIT SE MOUILLE

Glamour (France) - - La Une - Par Cé­line Per­ruche

Mup­pet Show aux fa­shion shows, il n’y avait qu’un saut. Un dé­fi rem­por­té haut la patte par le ba­tra­cien le plus co­ol du monde qui signe une col­lec­tion pop et fun avec San­dro. Pour Gla­mour, il vide son sac.

Pour­quoi de­ve­nir de­si­gner quand on vit tout nu ?

C’est vrai que je suis une gre­nouille et que je tra­vaille nu la plu­part du temps – d’ailleurs, je ne le re­com­mande pas à ceux qui vou­draient se lan­cer dans le show bu­si­ness. Mais j’ai col­la­bo­ré avec tel­le­ment de cé­lé­bri­tés et dé­pen­sé tel­le­ment d’ar­gent pour la garde- robe hors de prix de Miss Pig­gy, que je pense avoir un bon oeil. Et puis j’ai tra­vaillé avec Éve­lyne Che­trite, l’in­croyable di­rec­trice ar­tis­tique de San­dro. Je lui ai ser­vi de muse, je lui ai don­né mon avis, et sur­tout, je lui ai joué du ban­jo.

Quand vous ha­billez-vous ?

Pour al­ler dî­ner dans un res­tau­rant fran­çais. En tant que gre­nouille, por­ter des vê­te­ments m’évite d’être pris pour une en­trée. Mais au cas où les choses tour­ne­raient mal, je porte tou­jours des bas­kets de run­ning.

Qu’ai­mez-vous por­ter ?

Des vê­te­ments cus­to­mi­sés : pour un am­phi­bien de taille XXS, c’est qua­si im­pos­sible de trou­ver des ha­bits en bou­tique. Mais j’aime es­sayer des looks de créa­teurs. Éve­lyne m’a fait une nou­velle veste sur me­sure : je l’adore, car quand je la porte, on di­rait que j’ai des épaules.

Pour­quoi créer des ha­bits pour les hu­mains et pas pour les gre­nouilles ?

Je trouve que les hu­mains portent beau­coup mieux les vê­te­ments que les gre­nouilles. Et d’un autre cô­té, à part moi, les gre­nouilles ne portent pas de vê­te­ments, du coup le mar­ché est ex­trê­me­ment ré­duit.

Que por­ter quand on a le teint vert ?

Si vous êtes une gre­nouille, ne por­tez rien. Si vous êtes un hu­main, je vous sug­gère d’al­ler consul­ter ra­pi­de­ment… et d’évi­ter de por­ter du tar­tan ou des im­pri­més ca­che­mire.

Quelle est la ten­dance que vous vous fé­li­ci­tez d’avoir zap­pée ?

Les tops avec épaules nues. Comme je vous l’ai dit, je n’ai pas d’épaules.

Quelle est la pièce pour la­quelle vous fe­riez n’im­porte quoi ?

Un smo­king in­frois­sable, qui sèche sans plis. Un vrai truc de gre­nouille.

Quel fa­shion faux pas vous rend vert de rage ?

La der­nière fac­ture shop­ping de Miss Pig­gy. Je crois que son man­tra est : « Si c’est cher, c’est fait pour moi. »

Avec qui échan­ge­riez-vous votre dres­sing ?

Yo­da. J’adore les tu­niques de je­di. C’est très flat­teur pour la sil­houette.

Avez-vous mon­tré la col­lec­tion à Miss Pig­gy ? Qu’en pense-t-elle ?

Elle l’a tel­le­ment ado­rée qu’elle a « air-em­bras­sé » Éve­lyne sur les deux joues. Même si on ne sort plus en­semble, elle est fière que je de­vienne une icône de mode.

Qu’est ce qui est vert, qui monte et qui des­cend ?

Je di­rais : « Une gre­nouille dans un zep­pe­lin. » Mais si vous avez une ré­ponse plus drôle, dites-le moi, Foz­zie Bear (un autre per­son­nage du Mup­pet Show, ndlr) a tou­jours be­soin de nou­velles blagues.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.