UN MA­JEUR SE­RAIT LE COU­RON­NE­MENT POUR L’UN DE SES JOUEURS ET POUR LUI-MÊME

Golf Magazine - - PORTRAIT -

L’en­traî­neur est, pré­ci­sons-le, ré­mu­né­ré par la Ff­golf, mais les joueurs avec qui il tra­vaille sont libres de lui of­frir une prime de fin d’an­née avec l’obli­ga­tion, tou­te­fois, d’en four­nir le mon­tant à la di­rec­tion tech­nique. Lors­qu’il n’est pas sur un par­cours de golf, Be­noît Du­cou­lom­bier – « un couche-tôt pour qui après l’heure, c’est plus l’heure», se­lon Sté­pha­nie Ar­ri­cau– est soit sur son ba­teau, soit en train de ta­qui­ner la truite dans une pe­tite ri­vière de mon­tagne. «Je n’ai pas d’amis », dit-il pour sou­li­gner avec fran­chise son goût pour la so­li­tude et le fait qu’il n’a pas «une bande de co­pains qui l’at­tend quelque part». «La se­maine der­nière, j’ai créé une porte de cave de mes propres mains et vous ne pou­vez pas ima­gi­ner la sa­tis­fac­tion que j’en ai re­ti­ré», avoue-t-il, ra­vi. Ses deux en­fants, Thi­bault et Ro­my, n’ont pas mor­du à l’ha­me­çon «gol­fique» mais il n’en est pas af­fec­té. «La vie, c’est comme le golf, on ne peut pas tout cal­cu­ler, s’amuse-t-il. Et heu­reu­se­ment.» Il n’em­pêche, il se ver­rait bien «cal­cu­ler» une pe­tite ren­contre avec Ti­ger Woods, his­toire de ten­ter de re­mettre l’an­cien n°1 mon­dial sur le che­min de la vic­toire. «Et pour­quoi pas?, s’amuse-t-il dans une pi­rouette pro­vo­ca­trice. Moi, je suis sûr que ça se fe­ra.»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.