Club du mois

Créé il y a plus de qua­rante ans, le golf de Di­jon a bien vieilli avec les an­nées. Grâce aux soins pro­di­gués par ses pro­prié­taires, par­mi les­quels l’an­cien pi­lote de For­mule 1 Jacques Laf­fite, ce 18 trous, re­bap­ti­sé Norges Di­jon Bour­gogne Coun­try Club by

Golf Magazine - - SOMMAIRE - DE NOTRE EN­VOYÉ SPÉ­CIAL EN BOUR­GOGNE, EM­MA­NUEL SURUN (TEXTE ET PHO­TOS).

Le Norges Di­jon Bour­gogne Coun­try Club.

Créé par trois Di­jon­nais au dé­but des an­nées 70, le golf de Di­jon-bour­gogne a vu le jour avec seule­ment neuf trous. Des trous tra­cés dans le bois de Norges, courts et en­ser­rés dans les arbres, avec des do­glegs dif­fi­ciles à né­go­cier et des pe­tits greens qui exigent la plus grande pré­ci­sion. Cette tech­ni­ci­té n’a pas re­bu­té Jacques Laf­fite et Alain Prost qui cher­chaient un en­droit pour peau­fi­ner leurs swings en marge des courses qu’ils ve­naient dis­pu­ter sur le cir­cuit au­to­mo­bile de Di­jon-pre­nois. Les deux pi­lotes de For­mule 1 ont ra­che­té le golf et sont pas­sés à la vi­tesse su­pé­rieure en 1981 avec la construc­tion du club-house ac­tuel et d’un deuxième 9 trous, moins char­pen­té mais bien struc­tu­ré, qui confère au par­cours ac­tuel un bel équi­libre. Au fil du temps, les co­pro­prié­taires ont chan­gé. Alain Prost a pris une autre route, et un en­tre­pre­neur lo­cal s’est joint à Jacques Laf­fite : Jean-phi­lippe Gi­rard, créa­teur et PDG d’eu­ro­germ. C’est en­suite De­nis Lié­bé, un an­cien pro­fes­seur D’EPS et de ten­nis, qui a com­plé­té le trio. Ex­di­rec­teur du club de ten­nis voi­sin, il est dé­sor­mais le gé­rant d’un do­maine mul­ti­sports com­pre­nant pis­cine, ten­nis, bad­min­ton, bridge, fit­ness et billard. En 2013, un centre in­door

d’en­traî­ne­ment et de per­for­mance unique en France a été créé pour ai­der le gol­feur à pas­ser la pé­riode hi­ver­nale, mais aus­si pour ré­gler son ma­té­riel avec un deuxième pro-shop et deux stu­dios d’ex­per­tise vi­déo do­tés de launch mo­ni­tors et pla­teaux de force gé­rés par un spé­cia­liste du fit­ting. Si bien que, cette an­née, le club a chan­gé de nom pour de­ve­nir le Norges Di­jon Bour­gogne Coun­try Club by Jacques Laf­fite. Une étape lo­gique pour De­nis Lié­bé, qui confirme le rôle im­por­tant que Jacques Laf­fite joue dans l’évo­lu­tion per­ma­nente du club: « Jacques n’a ja­mais été dans l’opé­ra­tion­nel mais plus dans un rôle de consul­tant pas­sion­né, ex­plique-t-il. Grâce à lui, on est pas­sé pe­tit à pe­tit d’un golf à un coun­try club “mul­ti-ac­ti­vi­tés”. L’idée était de créer un en­droit où toute la fa­mille a plai­sir à ve­nir pour pra­ti­quer en­semble un grand nombre d’ac­ti­vi­tés spor­tives. Il nous amène aus­si une vi­sion ex­té­rieure in­dis­pen­sable lorsque l’on a le nez dans le gui­don, et nous rap­porte ce qu’il a trou­vé de bien sur les autres golfs. » Consé­quence, le club pro­fite d’une vie fes­tive et spor­tive riche, ryth­mée par plus de 80 com­pé­ti­tions et no­tam­ment une semaine in­ter­na­tio­nale or­ga­ni­sée pour la pre­mière fois par le club cette an­née. Autre nou­veau­té en 2015, la créa­tion d’une gar­de­rie pour en­fants. Le golf n’est pas en reste avec la ré­no­va­tion des ves­tiaires et du res­tau­rant l’an pas­sé, ain­si que des ef­forts im­por­tants pour­sui­vis sur le par­cours afin de le main­te­nir dans un état op­ti­mal. Un en­tre­tien de qua­li­té pas in­com­pa­tible avec l’ap­proche éco­lo­gique qui est celle du club de­puis de longues an­nées. Cette sai­son en­core, un ver­ger conser­va­toire a ain­si été créé avec la plan­ta­tion de 500 arbres! Un pro­jet d’hô­tel à l’étude Car le plus an­cien golf de Bour­gogne ne se contente pas d’at­ti­rer et fi­dé­li­ser des membres – 600 tout de même… Il veut aus­si s’ou­vrir aux vi­si­teurs, dé­jà pré­sents en nombre: 8000 par an. Avec un pro­jet d’hô­tel sur place pour pou­voir pro­po­ser un vrai re­sort. « Nous avons mis Norges-la-ville en avant dans notre nou­veau nom parce que nous étions connus lo­ca­le­ment comme le golf de Norges, pour­suit De­nis Lié­bé. Mais nous avons gar­dé l’iden­ti­té Di­jon Bour­gogne car elle nous si­tue bien dans l’hexa­gone. » Au­tant pro­fi­ter, en ef­fet, de la si­tua­tion du club, aux portes de l’an­cienne ca­pi­tale des ducs de Bour­gogne, dont l’at­trait est ren­for­cé par son riche pa­tri­moine his­to­rique et ar­chi­tec­tu­ral ain­si que par la gastronomi­e ré­pu­tée de la Côte-d’or. Un lieu si­tué au coeur du vignoble de Bour­gogne, près de dif­fé­rentes routes des vins et sur­tout celle des grands crus, vé­ri­table voie royale jus­qu’à Beaune. Ce n’est donc pas un ha­sard si chaque trou porte le nom d’un vil­lage de la route des vins et si l’on trouve des ton­neaux aux dé­parts, des pieds de vigne ou des plants de cas­sis – comme la mou­tarde, la crème de cas­sis a fait la ré­pu­ta­tion de Di­jon – au­tour du par­cours. Plus ori­gi­nal: les bun­kers « Grappe de rai­sins » au 17, « Tire-bou­chon » au 13 et « Verre à vin » au 18… Le golf est éga­le­ment par­te­naire, entre autres, du ma­ga­zine Arts & Gastronomi­e, du Do­maine Tau­pe­notMerme, du bar à vins L’hô­tel du Nord et de la bou­tique Le Goût du Vin. Sur­tout, il or­ga­nise de­puis dix-huit ans, au mois de sep­tembre, le fa­meux Tro­phée des Grands Crus de Bour­gogne, dis­pu­té en scramble à deux avec de nom­breux concours pour plus de convi­via­li­té. Cette an­née, pas moins de cent mag­nums étaient of­ferts en do­ta­tion dont un du Do­maine de la Romanée-con­ti pour le trou-en-un, sans ou­blier, sur le par­cours, quatre pauses dé­gus­ta­tion de vins al­lant du pre­mier cru au grand cru chaque jour ! Une jo­lie fa­çon d’ap­pré­cier en­core mieux tout le che­min par­cou­ru par le club de­puis sa créa­tion…

Si­nueux à sou­hait, le 9 est ty­pique des pre­miers trous construits dans le bois de Norges.

Le club-house sur­plombe le green du 9.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.