Li­cence 2016 : un air de sam­ba

Golf Magazine - - GOLF ÉCO -

La li­cence de golf 2016 est aux cou­leurs du Bré­sil pour mar­quer le re­tour du golf au sein de la famille olym­pique, pour la pre­mière fois de­puis 1904. Les ta­rifs res­tent iden­tiques à ceux de 2015: 52 € pour un adulte né avant 1991, 28 € pour un jeune adulte né de 1991 à 1997, 17 € pour un jeune né de 1998 à 2003 et 14 € en­fin pour un jeune né à par­tir de 2004. Rap­pe­lons que cette li­cence peut se com­man­der

Pour quelle rai­son votre so­cié­té, qui tra­vaille avec des marques de luxe pres­ti­gieuses, s’est-elle aven­tu­rée dans l’uni­vers du golf?

Les pre­mières ventes ont com­men­cé il y a seule­ment deux ans. Notre coeur de mé­tier consiste à fa­bri­quer des pièces mé­tal­liques pour la ma­ro­qui­ne­rie et la bi­jou­te­rie de luxe, et nous avons la chance, en ef­fet, de col­la­bo­rer avec les plus grandes marques. En tant que sous­trai­tant, j’avais en­vie de créer ma si­gna­ture au­tour de ma pas­sion du golf. C’est ain­si que De­cayeux Golf a vu le jour, avec la fa­bri­ca­tion au­près d’un club, quel qu’il soit, mais aus­si par le biais du site www.ff­golf.org. Chaque licencié bé­né­fi­cie de nom­breux avan­tages dont des ta­rifs pré­fé­ren­tiels pour as­sis­ter aux grands tournois pros en France, des offres pour jouer moins cher au Golf Na­tio­nal, l’en­trée gra­tuite au « Sa­lon du Golf », des ré­duc­tions sur la col­lec­tion Ry­der Cup 2018 ou en­core « 1 cours of­fert pour 1 cours ache­té » au­près d’un pro PGA France.

À la tête d’une so­cié­té spé­cia­li­sée dans le luxe, Sté­phane De­cayeux, 54 ans, est pré­sent de­puis trois ans sur le mar­ché du golf à tra­vers la marque De­cayeux Golf qui pro­pose des pro­duits de grande qua­li­té.

de pro­duits « lifestyle » pour que chaque consom­ma­teur puisse se re­mé­mo­rer sa pas­sion pour ce sport.

Quels ac­ces­soires pro­po­sez-vous?

Prin­ci­pa­le­ment des cein­tures pour homme et femmes. Toutes nos pièces sont à base de lai­ton et, en termes de fi­ni­tion, sont po­lies avec des mé­taux pré­cieux comme l’or pour le jaune et le pal­la­dium pour le blanc. Tout ce tra­vail est réa­li­sé en France, dans la Somme et dans le Doubs. Le cuir que nous uti­li­sons est éga­le­ment fa­bri­qué en France. Ces ac­ces­soires sont dis­po­nibles sur notre site (www.de­cayeux­golf.com), mais aus­si au­près de 30 clubs pres­ti­gieux avec les­quels nous avons noué des par­te­na­riats, et qui les ex­posent dans des vi­trines.

Quels mar­chés vi­sez-vous?

La France a été notre pre­mière terre de conquête avec l’es­poir de pou­voir être pré­sent dans une cin­quan­taine de golfs en 2016. Nous avons com­men­cé à tra­vailler sur une ou­ver­ture vers l’in­ter­na­tio­nal avec la Chine, les États-unis, la Bel­gique, la Suisse, l’île Mau­rice comme cibles prin­ci­pales.

Par quel autre biais êtes-vous pré­sent dans le monde du golf?

En 2015, nous avons or­ga­ni­sé la De­cayeux Golf Cup, une com­pé­ti­tion qui s’adresse aux membres de nos clubs par­te­naires. Des marques, comme les cham­pagnes Hen­riot ou les cos­mé­tiques La Col­line, se sont as­so­ciées à l’aven­ture. Une phase fi­nale a eu lieu dans un pa­lace de Saint-tropez, le Châ­teau de la Mes­sar­dière, où nous avons in­vi­té les vain­queurs de chaque club. Le but est d’étendre cette De­cayeux Golf Club à tous les pays où nos pro­duits se­ront pré­sents.

Fran­co Ci­men­ti, pré­sident de la Fé­dé­ra­tion ita­lienne de golf (à g.), avec Keith Pel­ley, DG de l’eu­ro­pean Tour.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.